Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

4'311 followers Twitter

Yannick Chevailler, CEO groupe SAWI : « Le marketing et la communication doivent être valorisés »

Comment prodiguer un enseignement qui soit en phase avec l’ère du temps dans les métiers du marketing, de la communication et du digital ? Une question que se pose le SAWI à chaque rentrée…

 

Le groupe de formation suisse, qui a créé l’école Polycom il y a maintenant 20 ans, ne cesse de se réinventer à coup de nouvelles formules et de systèmes pédagogiques novateurs. Pour en savoir davantage sur les nouveautés de cette année, nous avons posé quatre questions à Yannick Chevailler, CEO du groupe qui nous fait l’honneur de sponsoriser le Meilleur de la Pub 2017.

Cominmag : Parlez-nous des nouveautés de la rentrée 2017 pour le SAWI… Y a-t-il de nouvelles formations, de nouveaux formats et en quoi consistent-ils ?
YC : Il y a beaucoup de nouveautés ! Et c’est normal après tout : nos métiers évoluent à une vitesse incroyable, ce serait un comble que seule la formation ne change pas ! Parmi celles-ci, nous comptons l’intégration de nouveaux partenaires : après Sup de Luxe et Sport Management School en 2015, HE Arc en 2016, c’est PROCOM qui rejoint SAWI en 2017 pour développer le savoir-faire et les formations en digital. Cette intensification du digital passe aussi par l’ouverture, en septembre 2017, d’un nouveau MBA Polycom en Digital Marketing & Communication. SAWI intensifie aussi son partenariat avec IPAC Design Genève en proposant, dès septembre 2017, un nouveau Bachelor en Communication et Interactive Design. Enfin, SAWI a aussi été choisi par le SPRI pour reprendre les formations continues, en particulier, celle de Spécialiste en Relations Publiques.
D’une façon générale, notre volonté est d’offrir des formations de plus en plus spécialisées et personnalisables. C’est pourquoi nous proposons de nouveaux sujets et de nouveaux formats de formation, comme les Speed Learning depuis cette année.

On a beaucoup parlé de Polycomedy. En quoi cette formule consiste-t-elle exactement ? Que va-t-elle apporter aux étudiants ? Son format semble renvoyer une image assez détendue, n’est-ce pas en décalage avec l’image d’une école beaucoup plus sérieuse ?
Polycomedy se résume en une phrase : apprendre à imaginer, écrire, marketer, commercialiser et jouer un spectacle. Pas vraiment de la détente ! Grâce à une forme contemporaine, le Stand-Up, nos étudiants développent des compétences aujourd’hui fondamentales sur le marché du travail. Dans nos métiers, si vous n’êtes pas capables de vendre et défendre une stratégie, vous ne gagnerez pas. Cette approche pédagogique innovante donne à nos étudiants les clés de leur propre succès, tout en développant des compétences ultra nécessaires comme le storytelling.

Comment réinventer l’enseignement de la communication et du marketing à l’ère du digital, où tout va très vite ? Comment faire pour garantir un enseignement pertinent par rapport à notre époque ?
D’abord par l’attention donnée à la pédagogie. Polycomedy, dont nous parlions à l’instant, en est un exemple parmi d’autres : il faut innover pour former des esprits forts, adaptables et vifs, capables de gérer les changements et d’y apporter de la valeur ajoutée.
Surtout, nous voulons être proches des professionnels et de toutes les entreprises basées en Suisse. Nous souhaitons évoluer avec eux. Nos intervenants sont des professionnels en exercice et nous réunissons des Comités pour nous aider à concevoir les formations de demain : le Comité Professionnel et le Comité Campus Sport. C’est en se rapprochant des entreprises que nous pourrons imaginer l’avenir. Un autre exemple ? Notre nouveau MBA en Digital Marketing & Communication est dirigé par Tiago Ventura,  un ancien étudiant aujourd’hui Digital Accelerator Manager chez Nestlé !

Vous êtes sponsor du Meilleur de la Pub. Que pensez-vous de l’importance d’un prix comme celui-là en Suisse romande ? Comment une école comme le SAWI et ses étudiants peuvent-ils en bénéficier ?
Tout d’abord je tiens à préciser que nous sommes très heureux d’être partenaires de cet événement. Il est évident que la Suisse romande se doit d’avoir un événement tel que celui du Meilleur de la Pub. La branche du marketing et de la communication se doit d’être valorisée. N’est-ce pas le plus beau métier au monde… ?
Plusieurs fois nos étudiants ont présentés des projets lors de ces événements, notre école Polycom a d’ailleurs gagnée en 2015 avec le projet Quest et le projet OOH. Un groupe d’étudiants Polycom a aussi remporté le prix spécial pour prise de risque… En 2016, Polycom était en shorlist avec le projet City Guide ! Cela démontre l’importance de ces événements pour nos étudiants. J’ajoute que cette année, notre partenariat nous amène à donner la chance à l’un de nos étudiants Polycom d’être aux côtés de Mélanie Freymond pour animer cette soirée.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.