Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

un réseau de chroniqueurs

Vers une éclosion digitale ce printemps ?

Le printemps sera sous le signe de la numérisation. Il était temps ! Celles et ceux qui lisent mes chroniques le savent : je parle souvent de la digitalisation de l’économie sous l’angle des startups romandes et leur capacité à innover. Oui la révolution digitale est là, bien là même. Elle touche déjà tous les domaines, du commerce, à la santé, en passant par les transports, la communication, l’immobilier et la finance. Et ce n’est que le début ! 

 

Une certitude pour commencer : qu’elle soit petite, moyenne ou grande, toute entreprise suisse qui manque aujourd’hui le virage de la numérisation s’expose dans un avenir proche à des risques concurrentiels et se prive de nouvelles opportunités de développements de marchés. Malgré une économie très compétitive au niveau mondial selon le dernier classement du WEF et une recherche à la pointe, la numérisation en Suisse accuse du retard. En cause, les changements et les craintes qu’une telle transition impliquent : au niveau du modèle d’affaires, de la manière de communiquer, de la gestion et du suivi de l’exploitation.
 
Pourtant le digital est bel et bien un levier d’innovation pour nos entreprises, comme j’ai pu le constater une nouvelle fois lors de l’InnovaudConnect « Le digital dans mon entreprise » organisé au STarmac de la HEIG-VD en novembre dernier. Si la transition numérique n’implique pas nécessairement un changement de rupture, une adaptation de l’existant est nécessaire. Pour être efficace elle doit se baser sur une solide réflexion et une vision claire du management.
 
C’est une démarche de ce type qui a permis à Saulcy Traitement de Surface SA (STS) de passer de l’artisanat à l’industrie en intégrant très tôt le numérique. Disposant aujourd’hui de 3 sites de production répartis sur plusieurs berceaux géographiques (Le Sentier, La Chaux-de-Fonds et Develier) de la Haute Horlogerie Suisse, l’entreprise est devenue un interlocuteur privilégié dans le domaine des traitements de surface. La transition numérique lui a permis de se rapprocher de l’industrie 4.0, d’allier qualité suisse et agilité.

Mais qu’en est-il du reste des entreprises ? Selon une étude menée par Innovaud et le SPECo (Service de la promotion économique du Canton de Vaud) à l’automne 2017, 54% des entreprises vaudoises interrogées déclarent être impactées de manière positive par la digitalisation de l’économie. On peut donc être optimiste même s’il reste à convaincre les entreprises de passer au digital.

FORWARD, un forum pour faire éclore le numérique
Il sera d’ailleurs question de digitalisation des PME lors du prochain Forum FORWARD de l’Innovation organisé le jeudi 19 avril au SwissTech Convention Center. Cet événement incontournable organisé par l’EPFL sera l’opportunité de découvrir les résultats détaillés de cette étude qui devrait réserver quelques surprises.

Les startups ne seront pas oubliées lors de cette journée complète de réponses concrètes et de bonnes pratiques, d’intervenants inspirants et de nombreux ateliers thématiques traitant de l’intelligence artificielle, de la blockchain, de la cybersécurité, de l’exploitation des données. Chargée de l’organisation du Village des Startups, la plateforme BusinessIN lancée par Suzanne Hraba-Renevey et Alexis Moeckli va aider les PME à innover en les mettant en contact avec des jeunes pousses innovantes. Le printemps s’annonce décidemment digital et j’espère pouvoir vous en dire plus prochainement.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.