Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

un réseau de chroniqueurs

Tasmanie n’est plus, vive TAZ Communication

« Nous avons souffert, nous avons travaillé dur et nous en sommes sortis ». Voici comment Jérôme Boillat résume l’année 2012 pour l’agence Tasmanie, désormais dénommée TAZ. Tout a débuté par une mauvaise nouvelle. « Une bonne partie de nos mandats étaient arrivés à échéance et nous devions retrouver de nouveaux clients. » Mais comment se profiler lorsque l’on est une agence de communication plutôt classique dans un marché qui se numérise ? L’agence entame une réflexion sur son positionnement. Premier constat, la solution du statu quo est impossible. « On a beau avoir 17 années d’existence, la vie d’une agence ne peut pas être statique, j’en parle par expérience, explique philosophiquement Philippe Duvoisin, fondateur et CEO. il faut se renouveler sous peine de disparaître. » Deuxième constat, la solution de la publicité faite à l’interne et une partie du web confiée à l’externe n’est plus viable à long terme. « Pourquoi les agences ne pourraient-elles pas complètement intégrer le digital alors que les marques le font ? De plus les clients cherchent aujourd’hui des agences qui ont des compétences globales. »

 

Agence globale
Après avoir analysé les forces et les faiblesses de l’agence, la concurrence et les attentes du marchés, Philippe Duvoisin et Jérôme Boillat, les deux actionnaires de l’agence, arrivent au constat qu’il faut repartir à zéro. « Cela ne signifie pas que nous souhaitions remettre en question tout le travail que nous avons réalisé sous la marque Tasmanie. Ces dernières années nous avons fait un grand pas vers le numérique comme en témoignent nos campagnes pour Ringier Romandie (vidéo), Le Parfait (réseaux sociaux et vidéo), Only U de Nespresso (jeux), Police Cantonale Vaudoise (application jeux mobile), etc. Mais pour que le marché nous perçoive véritablement comme une agence à 360°, nous avons pensé qu’il nous fallait rebondir avec une autre marque. »
Mais au delà du seul changement de branding, qui aboutira à renommer l’agence TAZ, de nouveaux postes sont ouverts à l’interne. Désormais, 10 collaborateurs travaillent au 18 avenue de Sévelin. « Nous avons engagé un web designer et un développeur PHP, CSS, Java), poursuit Jérôme Boillat. Nous comptons également sur les services de trois graphistes, d’un planeur stratégique et d’un directeur de clientèle. »

TAZ Communication
Pourquoi un tel choix ? « Nous voulions un nom plus décalé, plus jeune. Et TAZ c’est le monstre de Tasmanie qui chamboule tout sur son passage, d’où notre signature de marque Communication Devilz. » Et comme le personnage du dessin animé des Looney Tunes, le logo plein de poils prévient que l’aventure – pour folle quelle soit – ne sera pas périlleuse. « Les outils changent mais les relations humaines restent au centre de notre expérience client. »
Côté positionnement, les trois expertises de l’agence sont clairement mises en avant : le digital, la publicité et le branding. « Une vraie approche 360° qui nous permet de concevoir tout type de mandat off comme online. »
2012 a tourné la page, 2013 se profile déjà sous de meilleurs auspices. L’agence a remporté deux pitch (Le Parfait, Nestlé), la campagne Femina sort au début de l’année. « Nous avons toutes les cartes en main pour que cela se passe bien. » Voilà tout le mal qu’on leur souhaite !

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.