Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

4'020 membres groupe LinkedIn Cominmag

Quels réseaux sociaux pour une stratégie en Suisse romande ?

Les chiffres sur l’utilisation des réseaux sociaux en Suisse romande sont rares et bien souvent nous nous appuyons sur des tendances ayant lieu à l’étranger pour planifier nos stratégies. Il y a peu de temps, nous avons publié sur 20minutes.ch, les résultats d’une enquête qui visait à établir le profil des internautes romands sur les réseaux sociaux. Les résultats sont disponibles sur 20 minutes, mais j’aimerais aujourd’hui en tirer quelques enseignements, pour une marque qui aimerait se lancer ou consolider sa présence sur les réseaux sociaux. Lors de l’élaboration d’une stratégie social media, en parallèle de ses objectifs, il est essentiel pour la marque de savoir quel public elle souhaite toucher. Nous allons le voir, les utilisateurs des réseaux sociaux varient fortement d’une plateforme à l’autre et cela doit vous influencer à choisir un média social plutôt qu’un autre.

 

Facebook, pour tous
C’est indiscutable, avec 88,9% des internautes romands y possédant un compte, Facebook touche tout le monde. On note un fort taux d’addiction puisque 92,5% des inscrits consultent Facebook quotidiennement. Même s’ils sont fortement présents sur Facebook, seulement 53% y publient régulièrement. Ils disent d’ailleurs utiliser Facebook avant tout pour « suivre l’actualité des amis ». Une seule tranche d’âge, les 13-17 ans, préfère à Facebook une autre plateforme : Snapchat. Facebook est donc la plateforme pour toucher la majorité des Romands, mais il sera difficile d’y tirer son épingle du jeu, avec la baisse de la portée des publications et la forte concurrence.
Instagram, nouvel incontournable
Comme le confirment les études internationales, Instagram est devenu la plateforme incontournable, 3ème réseau social utilisé par les Romands (après Facebook et Youtube, dont nous ne parlerons pas ici). C’est en effet 53,4% des internautes romands qui sont inscrits sur l’application de partage de photos, les 18-24 ans étant les plus représentés. Cette plateforme offre de nombreuses opportunités pour les marques et il est surprenant de ne pas voir plus d’entreprises se lancer.

Snapchat, pour les ados
Non, les ados ne désertent pas Facebook, ils continuent à y avoir un compte, mais Snapchat les attire et fidélise davantage. 81,3% des 13-17 ans ont un compte sur Snapchat (vs 80,4% pour Facebook), ils sont 86% à l’utiliser quotidiennement, mais surtout ils sont 67,5% à y publier régulièrement contre seulement 26,8% sur Facebook. Snapchat devrait donc être privilégié par les marques ciblant la jeunesse romande, avec des objectifs de proximité et de fidélisation.

Twitter, Linkedin et Google+, des utilisations modérées
Twitter, Linkedin et Google+ sont des plateformes qu’il ne faudrait pas écarter. Twitter, car 37,5% des internautes y ont un compte (mais seulement 37% des inscrits y vont quotidiennement et 22,5% publient régulièrement, il faut donc s’attendre à peu d’engagement). Ces trois réseaux sociaux se démarquent auprès d’une audience plus âgée, Linkedin et Twitter touchent majoritairement les 35-44 ans, quant à Google+ c’est 44% des +55 ans qui disent y avoir un compte (un chiffre surprenant, les mauvaises langues diront qu’ils l’ont confondu avec Google lors de l’enquête).

Pinterest et Vine, pas pour les Romands
Si vous souhaitez toucher les Romands uniquement, oubliez Pinterest, Vine ou Xing qui rassemblent moins de 10% des internautes. Néanmoins, Vine se distingue auprès des ados, dont plus de 25% y ont un compte.

Mobile first !
Pour conclure, retenons que le mobile prime. En effet 93,8% des internautes surfent sur les réseaux sociaux via leur mobile. Une pratique encore plus marquée chez les plus jeunes (97,8% chez les 13-17 ans et 98,2% chez les 18-24 ans). La seule tranche à utiliser davantage l’ordinateur est celle des +55 ans… Tâchons de garder cela en tête lorsque nous élaborons nos contenus : images partagées, bannières sur nos pages, liens vers des sites optimisés pour mobile… Si cela semble évident pour les applications sociales, cela est souvent négligé lorsqu’on créé du contenu pour Facebook par exemple.
Enquête réalisée courant septembre 2014, sur 20minutes.ch et l’application 20 minutes, pendant 15 jours. 4541 réponses, dont 91% romands. Plus de la moitié des personnes ayant répondu a entre 18 et 34 ans. Les questions portaient sur l’utilisation de : Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin, Xing, Google+, Youtube, Snapchat, Pinterest et Vine.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.

1 commentaire
  • Baptiste

    Hello,

    Blogueur & web-marketer, j’espere que mon commentaire vous sera utile 🙂

    Je vais un peu parler dans ce message de Youtube car je passe toujours par l’achat vues, mais egalement de l’achat de fans ou de followers d’un site bon marché qu’on m’avait recommandé www.ezylikes.com d’ailleurs que des amis artistes, bloggeurs et web-marketers achètent leurs vues YouTube, Fans ou followers Facebook, Instagram et Twitter.

    Personnellement, lorsque je crée de nouveaux sites web avec des pages fans et des comptes Twitter/Instagram/Facebook associés, et une chaine Youtube pour mes videos, j’ai toujours eu beaucoup de mal à faire grimper ces deux chiffres.

    Une fois les quelques milliers passés, tout se passe bien, car l’effet viral prend de l’ampleur, mais lorsque vous partez de 0, c’est une sacrée galère.

    J’ai donc testé l’achat de followers et de fans sur un nouveau site dernièrement pour directement faire grimper mes chiffres à 10 000 sur chaque compte.

    J’ai remarqué que ces followers et ces fans sont une puissante preuve sociale.

    Je m’explique :

    Lorsque vous arrivez sur un blog que vous ne connaissez pas encore, quelles sont les premières choses que vous faites ?

    Vous regardez le nombre d’articles, de commentaire,s le nombre d’abonnés au flux RSS, le nombre de fans/followers et j’en passe.

    Si vous observez qu’il y a 0 commentaire à chaque article et quelques dizaines de followers, d’inscrit au flux RSS et de fans, vous vous dites tout de suite que ce site n’est pas intéressant.

    Même si le contenu est de très bonne qualité, personne ne suit ce blog, c’est un désert, point à la ligne.

    Par contre, si vous arrivez sur un autre blog où se trouvent plusieurs milliers de fans/followers/inscrits, vous allez être intrigué.

    La petite voix dans votre tête va vous dire “wow, il y a un nombre impressionnant de personnes qui suivent ce blog, il doit être intéressant donc je vais le suivre aussi !”

    C’est ça la preuve sociale : tout le monde le fait, donc je suis le troupeau.

    Personne ne fait ça, je ne prends pas le risque ou la peine de le faire aussi.

    Mais en attendant, je n’ai jamais vu quelque chose booster aussi rapidement ma notoriété, même si elle est factuelle, elle ne l’est pas pour mes visiteurs.

    Lorsqu’ils voient mes 10 000 fans/vues/followers, ils ont également envie de rejoindre le troupeau.

    Je suis célèbre (de leur point de vue).

    C’est vrai également pour mes taux de conversion qui ont pris un sacré coup de boost, lorsque vous pouvez présenter tel chiffre sur votre blog, vous convertissez infiniment plus de visiteurs en prospect.

    C’est certainement le cas pour les taux de conversions prospects/clients également, mais je n’ai pas pu mesurer cela, je ne peux donc pas l’affirmer.

    moi je vous recommande vivement www.ezylikes.com, un tres bon rapport qualite/prix et un bon support technique.

    Amicalement,