Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

400 pages par an

Publicis Communication : L’ère des méta networks

La nomination de Sandro Mesquita à la tête de Publicis Communication Lausanne donne l’occasion de comprendre la nouvelle organisation du groupe Publicis Groupe en Suisse.

 

L’arrivée à la tête de Publicis Groupe d’Arthur Sadoun, suite au départ à la retraite de l’emblématique Maurice Lévy, a engendré au propre comme au figuré une remise à plat du modèle de ce réseau. A l’instar de l’intégralité des networks de communication, les diverses agences de publicité de ce groupe (Leo Burnett, Saatchi&Saatchi, Marcel, BBH, Prodigious, etc.) et les agences média (Zenith, Publicis Media, Starcom, Blue 449, etc.) fonctionnaient en silo. Une architecture qui s’explique par le fait que toutes ces entités ont été créées au fil du temps soit autour d’une expertise, soit pour des clients qui ne pouvaient travailler avec des agences prodiguant des conseils à leurs concurrents. La multiplication des marques et l’internationalisation de celles-ci a également contribué à l’expansion à l’international de ces réseaux pour servir leurs clients et les suivre sur leurs nouveaux marchés. Un déploiement global que le digital remet profondément en question.

Horizontalisation toute !
L’heure du changement a donc sonné au sein de Publicis Groupe. Désormais, si les marques d’agences persistent, elles sont regroupées dans un même lieu. Ainsi à Lausanne, les agences Saatchi&Saatchi, MetaDesign, Prodigious et les entités média Zenithmedia, i.Beauty, Blue 449 et Performics ont toutes été intégrées dans les locaux de Leo Burnett. Un choix qui se justifie notamment par le fait que cette dernière agence, entièrement dédiée aux marques de Philip Morris, est la seule à disposer de locaux suffisamment grands pour réunir quelque 80 collaborateurs.
Mais il ne faut pas s’y tromper, ce rapprochement va au-delà d’une simple optimisation de mètres carrés, comme l’explique Sandro Mesquita, ex-responsable de MetaDesign à Genève, qui vient d’être nommé premier Managing Director de Publicis Communication Lausanne. « Nous allons proposer à nos clients la meilleure combinaison de talents internes pour répondre à leurs besoins. La multiplication des médias et la sophistication de certaines plateformes nécessite que l’expertise métier soit autant valorisée que la seule créativité. »

Un pour tous et tous pour un, voilà la nouvelle méthode de travail. Et pour parfaire le nouvel écosystème de Publicis, le réseau est en train de peaufiner un outil interne afin de mettre en avant tous les savoirs et les campagnes réalisées par toutes les entités du groupe. Et c’est pour financer ce super cloud prénommé « Marcel » (ndrl : en hommage à Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur du groupe) qu’il a été décidé qu’aucune agence du groupe ne participerait à des prix durant toute l’année 2018. C’est dire le poids financier de ces prix !

Quid de Publicis Zurich ?
Si l’enseigne Publicis avait disparu de Suisse romande depuis longtemps, à Zurich il n’en est rien puisque cette agence caracole en tête de tous les classements du LSA Leading Swiss Agencies. Etant donné la particularité de la Suisse, il a été décidé que la division par zone linguistique devait perdurer. Ainsi, avec la constitution d’un nouveau pôle à Lausanne, l’intention de ce groupe est bien de se tailler la part du lion – de quoi être à la hauteur de son emblème. Plus question de jouer la modestie, les ambitions sont grandes. Sandro Mesquita ne le cache pas. L’objectif est de travailler en Suisse avec des marques globales ou nationales qui préféraient travailler avec des agences à l’international. L’ère des méta réseaux est en construction. Marcel Bleustein-Blanchet en savait quelque chose, lui qui avait écrit « La nostalgie du futur ».

www.publicis.ch

Havas Suisse : un autre réseau qui se réorganise

Havas regroupe ses offres médias et créatives. Dans un contexte de numérisation croissante et de frontière de plus en plus fine entre médias et création, Havas se réorganise en Suisse. Havas Media et Havas Creative vont à l’avenir travailler sous le même toit. Deux villages Havas vont être créés, l’un à Zurich et l’autre à Genève. Dans ces villages, les différentes disciplines de communication vont être regroupées dans un même service.
La PDG Nathalie Diethelm prend la direction du groupe Havas en Suisse et la direction du village Havas à Zurich. Reto Schild a nouvellement rejoint l’équipe de direction en tant que CCO et, en tant que tel, aura la tâche de promouvoir davantage les contenus thématiques et le storytelling. « La combinaison de la création et des médias amène de nouvelles idées pour un marché exigeant, qui réclame des solutions intégrées. C’est ainsi que nous créons de nouvelles approches complètes, qui sont profitables aussi bien aux collaborateurs qu’aux clients », explique Reto Schild, qui se considère comme membre à part entière de l’équipe. Ainsi Damien Fournier prendra la direction du village de Genève et conservera ses responsabilités autour du digital.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.