Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

6 e-papers

Pomzed Communication : Au pays de la pub à dimension humaine

Une agence à Delémont… Vraiment ?! Il est vrai qu’au premier abord, le Jura, cela ne fait pas très sexy. Pourtant, en regardant de plus près, le potentiel de la région est énorme. Qualité de vie, présence en force de l’industrie et position centrale dans le pays font de l’arc jurassien un lieu où le potentiel créatif de tout un chacun peut se révéler. C’est en tout cas le point de vue de Stéphane Geiser, fondateur de l’agence Pomzed, qui nous fait découvrir une contrée bien plus subtile qu’il n’y paraît. Bienvenue au pays d’une publicité à dimension humaine.

 

Nous sommes en 2017 ap. Jésus-Christ et toutes les campagnes de pub romandes sont réalisées par des agences du bassin lémanique. Toutes ? Non ! Car une agence peuplée d’irréductibles jurassiens résiste encore et toujours à l’envahisseur… Cette agence ? Pomzed Communication Créative à Delémont. Et dans le rôle d’Astérix, nous retrouvons Stéphane Geiser, enfant du pays qui a fondé l’agence en septembre 2000. Parti jeune de son jura natal pour exercer son métier de typographe à Neuchâtel, il tombe rapidement dans la marmite du web, alors qu’il n’en est qu’à ses balbutiements. « Je travaillais dans une maison d’édition ou l’aspect créatif manquait cruellement. J’y ai alors commencé à faire de la publicité et du développement de site web. » Les clients sont tout de suite au rendez-vous. Pomzed voit donc le jour à Neuchâtel, avec au passage un clin d’œil à notre raccourci clavier préféré. Après quelques temps et une escale éclaire d’un an à Bienne, « histoire de ne pas bousculer les habitudes des clients », Stéphane Geiser retourne dans son jura natal en 2005, à Moutier. Ou plutôt dans le Jura bernois, bien que la ville vienne de choisir de passer de l’autre côté de la frontière cantonale. « A ce moment, le web évolue très vite. Je choisis donc d’engager mes premiers collaborateurs, des développeurs web, et décide de mon côté de me concentrer uniquement sur la création visuelle ». Si la croissance débute à Moutier, elle ne s’arrête pas là pour autant. Les déménagements font partis de l’ADN de Pomzed. A chacun d’entre eux, l’agence réalise un grand pas en avant et internalise de nouvelles tâches pour répondre à la demande grandissante des clients. Elle conserve des petites antennes à Neuchâtel et Bienne et ouvre également un petit bureau à Delémont, qui deviendra grand : « La majorité de nos clients s’y trouvaient » note le fondateur, « nous décidons donc d’y emménager définitivement en février 2016 et de réellement nous positionner en tant qu’agence 360 ».

« Les paysans du coin sont aussi connectés ! »
Les trois étapes du parcours de l’agence reflètent sa zone d’activité, à savoir l’arc Jurassien, que l’on nomme également axe BEJUNE (acronyme des cantons de Berne, pour sa partie jurassienne, du Jura et de Neuchâtel). Une région mise en lumière dans le monde de la publicité par Eric Voser, qui peine aujourd’hui à trouver ses acteurs leaders et qui ne bénéficie pas d’une reconnaissance à sa juste valeur, selon Stéphane Geiser. « Nous n’avons pas ou peu de concurrents dans notre marché, hormis quelques agences à Neuchâtel ou Bienne, et il manque d’organisme pour nous réunir ». Chose que le fondateur regrette, ne pouvant pas profiter d’une certaine émulation dans la région. Cette dernière, il la connaît par cœur et sait précisément ce qui y fonctionnera ou pas. Il en dresse un portrait précis : une région née du secteur tertiaire et de l’industrie, ce qui affecte profondément la mentalité de ses résidents, peu habitués à se vendre et conservant un langage B2B. Le Jurassien aime le contact, privilégie les acteurs locaux et garde dans ses villes une âme villageoise. Mais que l’on ne s’y méprenne pas. Si durant de nombreuses années, l’horlogerie était presque l’unique source de revenu de la région, les choses ont fondamentalement changées. Les secteurs de la pharmaceutique, de l’immobilier, du tabac, de l’artisanat ou du tourisme s’y développe à grande vitesse et le jurassien devient profondément connecté. « Le paysan du coin réalise aussi toutes ses opérations administratives en ligne ! » s’exclame Stéphane Geiser, qui ne pense pas que la région pâtisse d’un quelconque retard. « Au niveau des consommateurs et des ressources, le digital et dans les mœurs. Nous avons effectivement un travail d’accompagnement et d’éducation des entreprises de petite et moyenne taille à faire. Mais elles sont très demandeuses de solutions, car elles connaissent mal le monde numérique. Une PME est parfois capable d’investir davantage que les multinationales de la région pour sa communication. » Encore une fois, la communication digitale est passée par là et a emporté à tout jamais les réalités d’un autre temps.

Agence leader de l’arc jurassien
Dans cet axe BEJUNE, Pomzed réalise près de 95% de ses mandats. Comme par exemple avec Gravosig, pour qui ils ont réalisé une campagne d’affichage engageante qui invite les habitants de Delémont à dessiner leur propre design sur un t-shirt blanc. Près de la moitié des mandats obtenus sont de l’ordre de la stratégie de communication à 360, preuve d’une nécessité d’accompagnement des entreprises locales. Pour être à même d’offrir toujours le bon interlocuteur au client, Pomzed internalise la grande majorité des prestations et évite le travail en réseau, sauf quand les exigences deviennent trop pointues. L’agence se tourne aujourd’hui vers les entreprises du marché lémanique. Preuve en est avec leur mandat obtenu pour Le Matin Dimanche, shortlisté dans la catégorie affiche au Meilleur de la Pub 2017. Ce type de prestations offre à Pomzed une visibilité bienvenue dans un monde de la communication encore trop obnubilé par ses pôles zurichois et lémaniques. Stéphane Geiser rit d’ailleurs des acteurs qui pensent être au centre de la communication en Suisse : « si l’on regarde une carte géographique, nous occupons une place bien plus stratégique ! » Hormis la boutade, le fondateur de l’agence souhaite une reconnaissance de la région, « d’abord car nous sommes à même de réaliser un travail permettant de régater contre les plus grands, mais surtout car le Jura est trop souvent occulté comme faisant partie de la Romandie. Nous existons, nous sommes au moins aussi créatifs et nous en voulons ! »
Difficile de lui donner tort, d’autant que depuis son installation à Delémont, Pomzed a vu ses effectifs passés de 3 à 10 personne et son chiffre d’affaire doublé en une année et demie. Le tout en gardant son identité des plus suisse-allemands des romands avec une patte « strict mais décalé ». Ses clients proviennent de secteurs très différents : de l’artisan à l’électricien, de l’industriel au banquier, de l’avocat au marchand de tabac, en passant par l’immobilier ou les instances étatiques. Mais pour mettre encore une fois à mal les préjugés, Stéphane Geiser s’est toujours gardé de travailler de trop près avec les horlogers et le monde du luxe qu’il juge trop exigeants, « ce qui pourrait s’avérer nocif pour la pérennité de l’entreprise ». Pour les mêmes raisons et pour s’éviter une certaine dépendance, le CEO apprécie travailler sur tous les types de mandats sans distinction de taille, conservant volontiers les plus petits aux côtés des plus gros. Car ce qui l’intéresse, finalement, c’est l’amour du métier. C’est pourquoi il veut faire de Pomzed un acteur central de la communication dans la région. Il s’investit d’ailleurs dans la formation et intégrera la première apprentie Interactive Media Designer du Jura dès 2018. Il espère aussi voir de nouveaux jeunes s’installer, histoire de bousculer Pomzed de sa place de leader de l’arc Jurassien. Et si un jour, du haut de ses 20 ans qu’elle fêtera dignement en 2020, elle finirait par faire « vieille agence », aucune chance de voir Stéphane Geiser quitter un métier auquel il est « profondément attaché, quitte à devoir tout recommencer ».

Encart : Top 3 des pubs du Jura

En se rendant à Delémont, nous avons profité de demander à Stéphane Geiser et son équipe ce qu’ils pensaient être les publicités les plus représentatives du Jura. Petit Top 3 des pubs par les jurassiens, pour les jurassiens, avec le Jura en sujet principal :

1.Matériaux Sabag (Pomzed)
« Il s’agit d’une enseigne bien ancrée dans la région. Tout le monde connaît les Matériaux Sabag, pas besoin d’en faire de la pub. Mais leur étiquette penche pour une clientèle plutôt professionnelle. Or, aujourd’hui, la volonté est d’ouvrir les portes au secteur privé, pour les particuliers, d’où le choix de réaliser une campagne de pub. Avec elle, il a fallu bousculer l’identité de Matériaux Sabag, changer les mœurs parmi les jurassiens et promouvoir la marque. Une tâche pas simple, mais qui a atteint les objectifs. »
Illustrations : https://pomzed.ch/portfolio/materiaux-sabag-campagne-publicitaire-2016/

2.Hôpital du Jura (Pomzed)
« Une campagne institutionnelle pour l’Hôpital du Jura, qui vise à rafraichir son image, mais surtout à interpeller la population et à la rendre attentive aux efforts que fait son hôpital pour répondre à ses attentes. L’institution veut mettre en avant les liens très forts qui unissent l’hôpital à la population jurassienne, qui a plutôt tendance à critiquer l’établissement. Ici, les figurants sont des employés de l’hôpital qui ont joué le jeu, car eux aussi ont besoin de reconnaissance. Le ton s’est voulu populaire et le message s’est orienté pour un tout-public, visant de préférence les jeunes, qui finalement seront les futurs « consommateurs ». »
Illustrations : https://pomzed.ch/portfolio/hopital-jura-campagne-publicitaire-super-heros/

3.Promotion du Canton du Jura (Pomzed)
« Je ne connais pas le brief, mais notre avis sur cette campagne repose surtout sur l’originalité. Bien qu’elle ait été diffusée essentiellement hors frontière, elle concerne le canton du Jura, ce qui la place dans ce top 3. »
https://www.youtube.com/watch?time_continue=10&v=fb3LFnCf-Sw

Source des illustrations : Capture d’écran Vidéo Youtube ©Numéro 10

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.