Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

400 pages par an

Onze artistes suisses pour une nouvelle plateforme de diffusion dans le domaine des arts visuels

Manétiz est à la fois une manufacture d’images et une plateforme de diffusion, permettant d’acquérir des oeuvres inédites. Mais, de la sélection rigoureuse des artistes à la livraison des oeuvres en passant par leur tirage, leur encadrement, l’organisation d’expositions et de rencontres avec le public, Manétiz est bien plus qu’une collection exclusive — c’est une expérience complète qui prend en compte toutes les facettes de la création, dans les moindres détails. Avec un seul objectif : mettre en valeur l’image.

Une approche exclusive et qualitative
« L’image, d’une manière générale, a perdu beaucoup de son statut », souligne Bernard Pache, fondateur de Manétiz. « Avec l’arrivée du numérique, de nombreuses et fantastiques portes se sont ouvertes, tant créatives que techniques. Mais dans le même temps, l’image s’est retrouvée banalisée, elle a perdu de sa valeur et de sa reconnaissance. Manétiz veut prendre le contrepied de cela. »
Ainsi Manétiz ne propose-t-elle aucune grande série. Proposée exclusivement pour la plateforme, chaque oeuvre est tirée à un maximum de 30 exemplaires, accompagnée d’un livret personnalisé et d’un certificat d’authenticité qui utilise les mêmes technologies de sécurité que celles de certains horlogers suisses.

Images suisses, regards sur le monde
Les artistes ont été sélectionnés en fonction de leur approche personnelle et des coups de coeur. Au final, ce sont pas moins de onze créateurs qui ont été programmés pour la première saison de Manétiz : Claude Dussez, Odile Meylan, Lionel Henriod, Sébastien Staub, Claudio Zenger, Marie-France Millasson, Christoph Kern, Pascal Bosquet, Grégoire Loretan, Giroscope (Pierre Andrey) ou encore David Picard.

Photographes ou illustrateurs, tous ont une histoire à raconter, et leur travail est imprégné d’une dimension singulière et émotionnelle. Loin d’être restés au pays, ils ont voyagé aux quatre coins de la planète, laissant les pays et villes qu’ils ont traversés influencer leurs oeuvres. Ainsi Manétiz offre-t-elle à la fois une vitrine à la scène artistique suisse et un regard nouveau sur le monde d’aujourd’hui.

Le Boîtier à images, un encadrement qui restitue l’expérience première du spectateur
Poursuivant avec exigence sa quête de l’image dans toute sa pureté, Manétiz parachève son expérience par un système d’encadrement novateur, le Boîtier à images. « Je l’ai conçu pour qu’il magnifie l’image, pour qu’il aille à l’essentiel : matériaux taillés dans la masse, image affleurante… il sait s’effacer, pour que rien ne s’interpose entre l’oeuvre et celui qui la regarde », poursuit Bernard Pache.
Et parmi les inspirations qui ont poussé la conception du Boîtier à images, il y a la projection d’un film au cinéma. Un environnement totalement neutre fait de noir et d’une image, tout simplement.

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.