Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

3'000 exemplaires par édition

Médias : « Ce n’è per tutti ? »

Le pavillon suisse à l’Exposition universelle accueille le visiteur par cette question en italien : « Ce n’è per tutti ? », ce qui signifie en français « Y en aura-t-il pour tous ? ».

 

Alors que les 144 autres participants semblent avoir pour seul objectif de montrer leur savoir-faire scientifique et technologique ou de vanter leur offre touristique, le pavillon suisse vous invite à vivre une expérience collective pour prendre conscience d’un fait indéniable : le développement durable est l’affaire de tous. Car lorsque les ressources de la planète seront épuisées, il ne restera plus rien. En raison de la taille et de la topographie de leur pays, les Suisses savent par expérience que « nourrir la planète* » et, par conséquent, ses concitoyens, implique de la stratégie, du savoir-faire et du consensus.

IMG_4359

 

Exactement les mêmes valeurs qu’il a fallu à Ringier, la SSR et Swisscom pour décider de réunir leurs inventaires publicitaires et de créer une nouvelle structure qui mette en commun leur commercialisation. Voici trois entreprises qui ne vendent pas les mêmes produits et qui n’ont ni la même histoire, ni la même structure juridique, et qui, pourtant, sont toutes les trois confrontées à la raréfaction de leurs ressources. La téléphonie, la presse et la télévision ont subi de plein fouet le développement du digital. Nécessité fait loi ! Ainsi, face aux géants du web qui aspirent 50% de la publicité digitale suisse, il était urgent d’agir et d’enterrer des rancunes qui n’ont plus de raison d’être : aujourd’hui tous les acteurs médias suisses sont perdants.

Et n’en déplaise à ceux qui ne veulent y voir que trahison, cette association est la meilleure chance de faire enfin émerger une plateforme programmatique qui permettra aux annonceurs d’acheter de l’espace sur le web, la télévision, la presse et la radio. Indéniablement, la bonne idée a été d’intégrer Swisscom dans cette union : Ringier comme la SSR profiteront ainsi du savoir-faire de PubliGroupe en matière de RTB.

Une fois l’accord de la COMCO obtenu et les tensions apaisées, il y a fort à parier que d’autres médias (par exemple l’affichage) et d’autres éditeurs (notamment les plus petits) auront tout intérêt à rejoindre un outil dynamique, qui inclura non seulement les offres publicitaires mais également les comportements de navigation. Google comme Facebook ont démontré que l’on pouvait innover en matière de vente publicitaire, les Suisses leur répondent aujourd’hui : s’il y en a pour vous, alors il y en aura aussi pour nous !

*(thème de l’Expo Milano 2015)

 

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.