Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

3'811 fans Facebook

Media Focus : baisse de la pression publicitaire en février 2019

La pression publicitaire brute du mois de février atteint 471.5 millions de CHF, soit nettement moins (-19.7%) que le mois de janvier 2019. Par rapport au mois de janvier 2018, la pression publicitaire a perdu 9.1 %. En observant le phénomène secteur par secteur, on constate d’ailleurs que presque tous les secteurs ont diminué leur pression publicitaire par rapport au mois de février 2018. Au bout de deux mois, la pression publicitaire de l’année est quand même de 1’059 millions de CHF, soit 2.1 % de plus que les deux premiers mois de l’année précédente.

Intégration de données: Internet et TV
Depuis janvier 2017, le groupe de médias Internet est présenté, y compris la publicité Search-Desktop. Depuis juillet 2017, Search-Mobile est également intégré dans les statistiques publicitaires de Media Focus. En janvier 2018, Search (Desktop + Mobile) a été intégré en Suisse romande sur la base de dizaines de milliers de termes de recherche français (part de Search YTD: 85% DE/15% FR). Depuis mars 2018, les données YouTube (Display et vidéo) sont également rapportées rétroactivement dans la tendance du marché publicitaire à partir de janvier 2018 (part du mix média YTD 1%).

En outre, à partir de janvier 2018, le groupe de médias TV inclura le sponsoring TV ainsi que les formats publicitaires Pre Split, Post Split, Single Split et Time.

Le classement des secteurs ne bouge pas
Les rapports de forces entre secteurs ne changent pas trop par rapport au mois de janvier. Le secteur des Loisirs, de la gastronomie et du tourisme continue à mener le trio de tête suivi du secteur des Services puis des Véhicules. Seuls quelques remous ont lieu en bas de la liste: le secteur des Cosmétiques et soins du corps, celui des Manifestations et celui des Besoins personnels échangent leur place.

La pression publicitaire baisse partout… ou presque
Par rapport au mois de février 2018, c’est la pression publicitaire d’une manière générale qui baisse. Le groupe de produits qui s’en sort le mieux est TV & Home Entertainment (+76.2% par rapport au même mois l’année précédente). L’industrie du tabac fait également partie de ceux qui nagent à contre-courant et enregistre une pression publicitaire de 209.3 pour cent de plus que l’année précédente. Cet effort notable ne lui permet cependant toujours pas de se débarrasser de sa lanterne rouge. Le secteur de l’énergie enregistre lui aussi une augmentation, et ce, de 13.5 pour cent par rapport à février 2018.

Les Initiatives & campagnes en net recul
Le recul le plus important en matière de pression publicitaire par rapport à l’année précédente est enregistré par la catégorie Initiatives & campagnes (-26.2%) et notamment son groupe de produits concernant les Campagnes politiques (-53%). Ce phénomène s’explique surtout par la retombée suite à la votation « No Billag » du 4 mars 2018 qui avait alors généré de grandes discussions et donc beaucoup de publicité. Le secteur des boissons (-25.6%) et des produits alimentaires (-22.5%) prennent eux aussi un sacré coup. Dans la liste des perdants, on retrouve aussi le commerce de détail (-18.5%) et les transports (-18%).

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.