Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

2 mini Books (édition)

#MDP17 : Les jurés commentent le palmarès

Catégorie Film Corporate/Vidéo Promo/Spot Vainqueur : Messieurs.ch pour les spots « Témoignages RTS » Simple is better ! C’est en suivant ce leitmotiv que les jurés ont décidé de nommer le vainqueur de la catégorie vidéo. Et c’est Messieurs.ch et leur série de spots témoignages pour la RTS qui remporte le cube. « Hormis cette simplicité et l’utilisation d’images que la RTS possédait déjà dans ses bases de données, cette campagne a permis de placer à nouveau le journaliste comme acteur de ces moments, capable de nous transmettre des émotions », note Sébastien Fabbi, juré du Meilleur de la Pub 2017 et fondateur de l’agence Ciel Bleu. « Ce qui est particulièrement fort, puisque généralement, le rôle du journaliste ne permet que de partager des informations de façon objective, sans transmission émotionnelle. » Dans des petites capsules, des acteurs phares de la chaîne romande de service public reviennent sur des moments qu’ils ont pu commenter en direct, comme lors des attentats du 11 septembre ou lors de la dernière descente de Didier Cuche. « Ces films nous ont d’autant plus touchés que l’on a réellement pu ressentir les émotions vécues par le narrateur en rapport à ces événements spécifiques. Dans la simplicité, ils ont été diablement efficaces ! »

 

Catégorie Annonce/Affiche/Visuel
Vainqueur ex-aequo : Cavalcade pour Museum de Genève « Dinosaures »
Les enfants aussi ont le droit de participer ! C’est un peu leur travail qui est récompensé avec la campagne « Dinosaures » de Cavalcade, lauréat du cube de la meilleure affiche. « La manière d’envisager l’affiche à beaucoup d’impact, et ici on respecte les codes de l’affichage » selon Pierre-Alain Brandt, fondateur de Brandt Creative Consulting et membre du jury. « Surtout, conceptuellement, on a une démarche en amont qui vise à faire participer le premier public des dinosaures, à savoir les enfants. Ensuite, les dessins de ces derniers ont bénéficié d’un vrai travail graphique qui donne beaucoup d’impact et de modernité au projet sans avoir à ajouter du texte et de l’image. » C’est donc cet aspect humain que le jury a tenu à saluer, ainsi que son potentiel d’expansion à une dimension internationale, du fait justement de cette approche particulièrement humaine, avec des codes qui peuvent être compris par tous. Les dinos n’ont jamais eu autant la cote depuis leur extinction !
Vainqueur ex-aequo : M&C Saatchi pour Canton de Genève « La p’tite poubelle verte »
Sensibiliser le public à la problématique du tri n’est pas une mince affaire. L’approche très originale choisie par cette agence a non seulement séduit les autorités genevoises mais également le jury. Comme l’expliquent Thierry Weber et Victoria Marchand, co-fondateurs du Meilleur de la pub, « cette campagne valait bien que l’on attribue un deuxième prix dans une même catégorie ». Une première ! Rien n’est plus difficile que de modifier les habitudes ; or aussi bien le message que les visuels, très décalés mais très sympathiques, ont trouvé une résonnance au sein de la population. La campagne de diffusion de la campagne a également été saluée car elle a contribué à la diffusion de la « p’tite poubelle verte ».

Catégorie Content Marketing/Rédactionnel/Social Media/MDir
Vainqueur : Cavalcade pour Parti Socialiste Ville de Genève « Ripping Instagram Appart »
Les idées les plus simples sont bien souvent les meilleures pour le jury. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé de primer le travail de Cavalcade dans sa campagne « Ripping Instagram Appart » pour le Parti Socialiste de la Ville de Genève. « Le coup de génie de cette campagne est d’avoir su mêler une idée et son incarnation matérielle », affirme Olivier Beyeler, membre du Jury et directeur Pédagogique au SAWI. Dans cette campagne, les publications Instagram d’anonymes taguées dans des lieux culturels de la Ville de Genève ont été reprises et repostées, mais cette fois déchirées pour montrer l’impact des coupes budgétaires de la ville sur la culture. « C’est extrêmement brillant ! Immédiatement, on me retire quelque chose en déchirant une photo, en déchirant un souvenir… L’idée est très impactante. C’est comme cela qu’on aimerait voir de la publicité tous les jours » s’est exclamé Olivier Beyeler. Un deuxième cube pour Cavalcade qui a tout fait sauf déchirer les membres du jury.

Catégorie Campagne 360/stratégie média
Vainqueur : franz&rené pour Interio « Ouverture Fribourg »
Un choix limpide pour le jury, notamment grâce à une grande créativité et un fort moyen de se différencier. « Il s’agit d’une grande idée qui part de quelque chose d’assez nul. Dans l’ameublement, il y a pléthore de choix et cette marque représente plutôt le bon marché, difficile donc de se différencier. Rien que pour cela, bravo ! », se réjouit Josée Bélanger, fondatrice de l’agence Toutmorrow. « Ils sont allé chercher une personnalité du pays, Jérôme Berbier, styliste reconnu, qui a su s’emparer d’une idée bien fribourgeoise pour ensuite l’adapter. J’ai particulièrement aimé la façon dont ils ont bouclé la boucle, en créant un événement qui a généré de forts bénéfices, qui ont ensuite été reversés à une association de la région. » Pour célébrer l’ouverture d’une nouvelle succursale dans le canton, Franz&René a créé une collection spéciale, où les meubles Interio ont été habillés du fameux tissu fribourgeois Bredzon. Ces meubles, uniquement disponibles dans la succursale et vendus aux enchères, ont attiré beaucoup de monde grâce à un teasing particulièrement bien maitrisé. « En créant des objets uniques et personnalisés, on retrouve ce que fait H&M, par exemple, avec ses collections privées. Sauf que pour le mobilier, c’est d’autant plus difficile à réaliser ! Avec le local, l’unicité, l’accessibilité de la campagne, l’agence a su mettre ensemble tous les éléments qui rassurent. C’est l’idée que j’aurais aimé avoir… » a conclu notre membre du jury, encore toute admirative.

Catégorie Branding/Corporate publishing/logo
Vainqueur : franz&rené pour R.O.M.I.
Le plaisir des yeux ne se trouve pas que dans l’assiette pour R.O.M.I., mais aussi dans la charte graphique. C’est du moins cette cohérence qu’a cherché à récompenser le jury et qui fait gagner un second cube à franz&rené. « Cette campagne de branding est particulièrement intéressante puisque le client a fait l’effort de demander à des professionnels de se charger de son identité corporate, ce qui est rare dans le monde de la restauration », a noté Thierry Weber, fondateur du Meilleur du Web et du Meilleur de la Pub et directeur de l’agence Breew. « Que l’on retrouve cette identité déclinée sur tous les supports, des vêtements des cuisiniers jusqu’à l’aménagement intérieur ou les multiples supports de communication, montre la patte du professionnel et cela fait vraiment plaisir. Un autre élément que l’on souhaite retenir est cette touche d’humour que l’on retrouve dans différents contenus, comme dans la charte ou la loi de l’établissement, qui dénote de l’état d’esprit de l’établissement et qui va probablement contribuer à son capital sympathie. » Si tout cela réjouit le fondateur du prix sur le papier, il reste tout de même une affaire à suivre : la cohérence entre cette charte graphique et la qualité des mets. Il ne reste qu’une seule chose à faire, aller vérifier sur place !

Catégorie Evènementiel/Buzz/Guérilla
Vainqueur : Creatives pour Easyjet « Coup de tête »
Alors, prêt à vous envoler ? Avec une telle promesse, Creatives ne pouvait que soulever le cube de la catégorie. « Cette campagne démontre réellement ce qu’est de l’événementiel » tonne Victoria Marchand, co-fondatrice du Meilleur du Web et du Meilleur de la Pub. « C’est avant tout la rencontre d’une marque avec son public. Lorsque l’on fait du branding, on exprime des valeurs, mais là, on fait vivre une expérience de marque. Le plus génial est d’avoir réussi à amener les gens à attendre. Pendant qu’ils font la queue dans l’espoir de gagner un voyage immédiat, ils sont non seulement au contact de la marque, mais aussi au contact d’autres gens qui prennent cette marque. Il se crée donc un moment où on la vit intensément. » Dans cette campagne particulièrement engageante, Easyjet invitait ses utilisateurs à se présenter à la gare de Genève et à la gare de Bâle directement avec leurs valises. Les gagnants partaient en vacances sur le champ. « C’est également fort de la part d’une compagnie comme Easyjet, qui a l’habitude d’en demander beaucoup aux consommateurs (franchises des bagages ou conditions strictes), de soudain offrir quelque chose aux gens. Après, les résultats n’ont pas été aussi bon à Bâle qu’à Genève, mais au final, cela fait le buzz, on en parle, et c’est peut-être l’opportunité d’exporter cette marque ailleurs en Suisse. Une excellente idée ! »

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.