Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

Book des agences

Les secrets des agences pour durer : Map, Stractis, Colegram

Il n’y a pas que Creatives et Google qui fêtent un anniversaire cette année. Plusieurs agences marquent également un jubilé. La bonne occasion pour les questionner sur leurs secrets pour durer et les transformations que ces agences ont vécues durant ces années.

 

1-Agence MAP (50 ans)
Ses clients : Lausanne Hockey Club, Signy Centre, Espresso Club, Neuchâtel Vins et Terroir, Yverdon-les-Bains Energies, parmi plus de 50 clients actifs.
Responsable interviewé : Sébastien Graap, co-directeur

Quel est le secret qui permet de durer 50 ans ?
Pour être pragmatique, et sans fausse modestie, disons que pour durer 50 ans, il faut des clients satisfaits depuis 50 ans.
Si c’est le cas, c’est parce que notre philosophie de la communication implique une écoute et une compréhension initiales qui permettent de ne pas nous tromper dans la stratégie établie avec le client.
Chaque mission qui nous est confiée provoque chez nous une étincelle, un peu à la manière d’un premier rendez-vous… Nous ne nous contentons pas de mettre notre plus beau costume pour répondre à un cahier des charges, nous cherchons avant tout à créer une relation à long terme, même si cela doit sortir du cadre. Car nous savons pertinemment que les succès peuvent être éphémères et que pour soutenir une relation durable, il faut aussi savoir assumer des échecs, ou dans tous les cas être capable d’introspection.
Depuis 50 ans, map s’est non seulement enrichi de la valeur des clients qui lui ont fait confiance, mais nous avons également réussi à transmettre ces richesses à nos équipes, à nos apprentis et à nos collègues. Et c’est peut-être grâce à ces échanges que nous avons toujours gardé notre motivation et notre implication intactes. L’amour des métiers que nous pratiquons est nourri quotidiennement par l’envie de communiquer pour quelqu’un ; chaque mandat pour lequel tout ou partie de l’équipe s’investit représente une réelle motivation et chacun se sent responsable et travaille comme s’il travaillait pour sa propre entreprise.
Nous travaillons pratiquement en trinôme : la sensibilité féminine de Caroline Müller (co-directrice), la mienne, et l’apport considérable des spécialistes des divers domaines qui travaillent au sein de l’entreprise. Cette alchimie permet le plus souvent de formuler des propositions qui font du sens et sont réalistes et bien ciblées.

Quelle a été votre transformation la plus importante et comment l’avez-vous menée ?
La communication évolue tous les jours et c’est pour cette raison que nous nous transformons quotidiennement.
Nous avons su évoluer par passion de nos métiers ; nous sommes passés du statut « d’agence de publicité » traditionnelle à une agence maîtrisant non seulement les outils, mais aussi les codes socio-culturels. Nous avons appris et développé, nous avons même investi, il y a déjà 5 ans, dans la recherche & développement des nouvelles technologies, comme par exemple la réalité augmentée.
Nous aimons apprendre, nous sommes des « schizophrènes » qui trouvons notre bonheur en quittant nos zones de confort, nous sommes des caméléons… et c’est peut-être pour ces raisons que nous muons chaque fois qu’une nouvelle mission nous est confiée.
Ils ont réalisé différents contenus pour leur anniversaire : https://www.facebook.com/mapcommunication

Caroline Müller et Sébastien Graap

 

2- Agence STRACTIS (15 ans)
Ses clients : Médicentre Tavannes et Moutier, Chambre d’économie publique du Jura bernois, Les Spectacles Français, Groupe BNJ (Programmes RJB-RTN-RFJ), Jura bernois tourisme, Celtor, Hôpital du Jura Bernois
Responsables interviewés :  Bruce Rennes et Sébastien Canepa, co-directeurs

Quelle a été votre transformation la plus importante et comment l’avez-vous menée ?
C’est surtout la transformation rapide des modes de communication, des médias utilisés, et la facilité avec laquelle les mandataires ont accès aux outils ou logiciels pour produire leurs supports commerciaux en interne qui invitent à remettre, sans cesse, l’ouvrage sur le métier. Toutefois, nous sommes installés dans une région industrielle de haute-technologie (Jura Bernois), très sensible aux fluctuations extérieures. Ainsi, la capacité à se réinventer est ancrée dans les gênes de chacun. C’est notre force !
Profitant de notre proximité avec nos clients et de notre large connaissance de leur secteur d’activité, notre objectif est d’être toujours capables d’identifier, de manière intelligible, la plus-value que nous apportons chez un mandataire par rapport à la mobilisation de ses propres ressources internes. Cela passe par une capacité à être à l’aise aussi bien avec les nouveaux outils digitaux qu’avec les supports historiques.
Mais ce n’est pas tout ! Outre des capacités liées aux aspects techniques ou stratégiques, la richesse de la culture visuelle et graphique des collaborateurs de notre agence est une plus-value essentielle. Elle comprend également la connaissance de l’histoire de nos métiers. Cette culture est une ressource inestimable et précieuse, c’est notre matière première. C’est même un véritable préalable à toutes les étapes de création ou de réflexions stratégiques. De nos jours, le plus grand défi est d’être capable de vendre et de démontrer l’importance de cette connaissance, et surtout de ne jamais la brader.

Quel est le secret pour durer 15 ans ?
Le secret d’une telle durée passe prioritairement par les rapports de confiance entretenus entre nos clients et notre agence. Nous avons le bonheur de conserver les mêmes clients depuis le début de notre activité, ce n’est certainement pas le fruit du hasard. Ce lien de confiance, savamment tissé durant toutes ces années, est le résultat d’une alchimie où s’entremêlent nos qualités d’écoute, notre ouverture au dialogue, notre totale disponibilité et encore plus particulièrement notre capacité à surprendre nos clients par des propositions et des initiatives pertinentes. Attentifs aux besoins de nos clients, nous sommes contre des réponses reproductibles aux défis proposés. L’apport de solutions de communication personnalisées est l’une des clés de notre succès.
Ensuite, le rapport de fidélité ne doit pas être associé à des prestations qui rendent captif le client ou à des offres attractives qui abaissent le niveau de qualité de notre profession. Ce sont des éléments contraires à l’éthique de notre agence. Bien au contraire, les liens de confiance doivent être associés à des sentiments de satisfaction et d’intégrité, seule manière d’éviter la volatilité de la clientèle. C’est finalement le socle même de la relation commerciale prestataires-clients.
Image : À gauche Sébastien Canepa, à droite Bruce Rennes

Sébastien Canepa (à gauche) et Bruce Rennes (à droite) 

Agence COLEGRAM (15 ans)
Ses clients : Pro Senectute Genève, Département des infrastructures (DI) de l’Etat de Genève, Vaudoise Assurances, Fondation officielle de la Jeunesse, Aprotec
Responsable interviewé : Julien Lance, Directeur
Quelle a été votre transformation la plus importante et comment l’avez-vous menée ?
Passer du statut de studio graphique à celui d’agence. La différence selon moi réside dans la pluralité des métiers et des compétences assumées à l’interne. Comment dès lors gérer les seuils d’activité nécessaires à l’inclusion d’un nouveau métier ? En recrutant des profils curieux dans les deux sens du terme, tant par leurs parcours originaux que par leur volonté d’explorer. Etant moi-même un produit hybride – issu des lettres mais ayant appris le métier de graphiste puis de directeur artistique, l’opération s’est faite assez naturellement.

Quel est le secret pour durer 15 ans ?
Être compact, polyvalent et perméable. Une équipe réduite représente des charges raisonnables même dans les périodes de creux. Des profils pluridisciplinaires permettent d’ajuster le volume du travail internalisé ou externalisé en fonction du planning et non des capacités. Une philosophie de l’échange et du partage permet d’étendre son savoir en même temps que son réseau. En gardant tout pour soi, on s’isole. Alors qu’en partageant ses expériences sur des mandats conséquents, on s’améliore et on tisse des partenariats durables et profitables.

 

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.