Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

+10'000 articles publiés online

Laurent Alexandre au Creadigital Day 2017 ou la révolution transhumaniste

Remarquable intervention de Laurent Alexandre, président de DNAVision et co-fondateur de Doctissimo, lors du désormais traditionnel Creadigital Day qui s’est tenu ce matin (jeudi 12 janvier 2017), à UniMail à Genève. Alors que la journée, orchestrée par CREA Genève, était principalement consacrée à la mise en avant d’expériences sur différentes plateformes – YouTube, Pinterest, Adobe, Oracle – l’intervention de ce scientifique s’intéressant au mouvement transhumaniste a permis, une fois n’est pas coutume, de mettre en perspective l’évolution digitale dans un parcours historique. Loin de la traditionnelle glorification professée dans ce genre d’événement, on a pu entendre une voix qui se questionnait sur l’avenir de l’humanité à l’aune de la main mise de la société par  l’Intelligence Artificielle.

 

Le développement de la biothechnologie, de la robotique, des algorithmes va profondément bouleverser l’organisation de l’économie mondiale. Une révolution qui affecte directement la classe moyenne – “celle qui est le ciment de la cohésion sociale” – et qui va se trouver dépossédée de toute forme de travail. “L’ère des populistes ne fait que commencer, notamment en Europe où nous n’avons pas ou peu compris l’évolution des nouvelles technologies”, a prédit cet acteur-observateur.

Quelles sont les menaces ? 
Le développement exponentiel de la technologie notamment de l’intelligence artificielle, la mise en réseau de l’information via des plateforme rendant le savoir accessible à tous va transformer la relation homme-machine. Entouré d’objets connectés anticipant et répondant parfaitement à nos besoins, l’homme du XXIe siècle va se transformer de démiurge en esclave de sa propre oeuvre. Ce paradoxe ouvre toutefois de nouvelles pistes : car pour affronter cette IA, l’homme va devoir s’améliorer par le biais de prothèses, de chips, etc. Une nouvelle étape s’ouvrira à lui : celle de l’immortalité. “L’être qui vivra 1000 ans est déjà né !”.

Entre espoirs et réalités, la mutation va être compliquée car que faire des êtres humains qui n’arriveront pas à s’adapter à ce nouveau contexte ? Leur délivrer un revenu universel et ainsi reconnaître la primauté de la technologie ?

Après le chamanisme, puis l’émergence des religions du livre voici que la nouvelle croyance qui se profile est celle de l’Homme Dieu.

Ces quelques lignes ne sauraient résumer tous les travaux de Laurent Alexandre mais je ne saurai vous conseiller de lire  “La Mort de la mort“. Passionnant !

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.