Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

2 ePapers dynamiques

L’arrivée d’Amazon.ch vue par Patrick Kessler, président l’ASVAD

En vue de l’arrivée d’Amazon en Suisse, nous avons questionné quelques acteurs importants du marché Suisse de l’e-Commerce

 

L’arrivée d’Amazon en Suisse est pressentie pour cette année, de quel œil voyez-vous cela pour le e-commerce Suisse ?
Patrick Kessler -président de l’Association Suisse de Vente à Distance (ASVAD): Amazon est déjà présent sur notre marché depuis des années et réalise avec ses plateformes étrangères un chiffre d’affaire estimé à plus de 500 Mio CHF /an. Ce qui va changer, c’est le processus de dédouanement et la TVA. Amazon sera obligé de déclarer la TVA au plus tard le 1er janvier 2019 pour tous les produits importés en Suisse (ce qui n’était pas le cas pour les colis avec une valeur inférieure à 65 CHF ou 200 CHF pour des livres).
Nous pensons que l’obligation de déclarer et payer la TVA va mener à une situation où Amazon va élargir l’offre disponible pour les consommateurs suisses. En conséquence, le degré de compétition va augmenter sur le marché. Cette nouvelle concurrence risque de mettre les prix sous pression.

Que représente cette arrivée pour les membres de votre association l’ASVAD ? S’y sont-ils préparés ?
Nous parlons depuis longtemps de ce scenario. On ne peut donc pas parler de « surprise ». Je ne peux pas vous dire dans quelle mesure tous nos membres s’y sont préparés. Mais notre association traite le thème de la marketplace sous toutes ses facettes (nationale et internationale) depuis 3 ou 4 ans. Il faut accepter que ces marketplaces comme Amazon, Galaxus ou Ebay représentent à la fois des opportunités et des risques. Personnellement, j’essaie de mettre en avant les opportunités. Il faut motiver nos membres à tester ces plateformes. Avec l’association, nous encourageons les échanges, de sorte que les commerçants qui se sont déjà lancés sur ces plateformes puissent faire profiter de leur expérience, négative ou positive, à ceux qui sont tentés de faire leurs premiers pas.

Pouvez-vous présentez en quelques mots votre association, ses activités, ses membres ?
L’Association Suisse de Vente à Distance (ASVAD) regroupe plus de 300 commerçants en ligne. Ils représentent 60% du volume commercial du B2C online en Suisse et 30 % du volume total des colis envoyés par La Poste Suisse. L’ASVAD traite des principaux thèmes suivants : Négociation et conclusion des contrats cadres (diminution des frais) ; faciliter les coopérations entre les membres ; organisation de formations continues et de séances d’information dans le secteur de la vente en ligne ; engagement politique dans le domaine de la TVA, des douanes, de la consommation et de la protection des données.

Quels sont les points forts de l’association / son actu pour 2018 ?
Au niveau politique, nous avons deux priorités : l’adoption d’une TVA obligatoire en Suisse pour les commerçants en ligne de l’étranger ayant un CA supérieur à CHF 100’000.- ; et lutter pour une nouvelle loi sur la protection des données qui soit raisonnable. Du point de vue législatif, nous sommes impliqués dans l’implémentation du nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD, connu aussi sous son acronyme anglais GDPR) de l’Union Européenne en Suisse. Nous sommes aussi en pleine renégociation des contrats concernant l’envoi des colis et le Credit Card Acquiring. Enfin, nous voulons promouvoir l’USP suisse en matière d’e-Commerce « Service First » : une rapidité d’envoi et de livraison et une réelle proximité avec le consommateur.

 

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.