Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

+10'000 articles publiés online

La douce méthode de DO! L’agence

Sans faire grand bruit, DO! L’agence s’est imposée dans le paysage suisse de la communication. En près de quinze ans, l’agence installée à Pully n’a cessé d’engranger les talents, jusqu’à atteindre la taille de 45 collaborateurs, dont 17 consultants. L’agence est en constante expansion, comme le confirme Jean-Luc Duvoisin, directeur de création et associé fondateur aux côtés de Patricia Orville et Daniel Luthi.

 

« Lorsque j’ai commencé dans le monde de la pub, au début des années 1990, tout était dans le show off. C’est précisément à l’opposé de cela que nous avons bâti DO! L’agence.» Jean-Luc Duvoisin ne bluffe pas. D’ailleurs, c’est toute l’agence qui n’a rien à cacher. Fondée en janvier 2002, DO! a entamé sa croissance en mettant des priorités sur ce qui compte vraiment : exit les meubles de designer et la berline de luxe du patron et bonjour la récupération! « J’ai toujours été fasciné par les modèles d’affaires qui renversent les habitudes d’un secteur » explique le directeur de création. « Nos clients n’ont pas à payer pour des fournitures hors de prix. Le plus important est de pouvoir fournir des services de qualité supérieure à un prix moindre ». Mais attention, que l’on ne s’y méprenne pas. Lorsque l’on entre dans les locaux de l’agence à Pully, en banlieue lausannoise, on est loin d’entrer dans une brocante…

Créatifs jusque dans le management
Ce qui frappe en premier n’est donc pas le mobilier, mais plutôt les sourires des graphistes et autres account managers qui s’affairent à leurs tâches. Pour les fondateurs, il est primordial créer un cadre qui permette à l’ensemble de l’équipe de s’épanouir. C’est même l’une des raisons qui explique la croissance exponentielle de leur structure: « Les clients ne sont pas les bénéficiaires exclusifs de notre créativité, il faut aussi être créatif dans le management. J’ai la chance d’avoir deux associés, Patricia Orville et Daniel Luthi, qui me permettent d’expérimenter mes idées. » Et des idées, DO! n’en manque pas. Hormis les horaires libres, la playlist de l’atelier open space gérée à tour de rôle ou une direction ouverte à la discussion, l’agence a aussi mis en place le « Jour de congé anniversaire », autorisé ses collaborateurs à s’impliquer dans l’orientation de la structure avec le projet « Dessine-moi une agence », et créé le jeu « Qui veut gagner des jours de congé ? ».Autant de concepts qui doivent ravir les employés, à n’en pas douter.

Mais l’ambiance interne seule ne peut pas faire grandir l’entreprise. Les secrets des associés ? Soigner leur réseau personnel, ce qu’ils réalisent en étant membres de diverses associations comme la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI), Communication Suisse ou Swiss Marketing Vaud, par exemple, et en s’investissant dans la politique régionale. Et surtout, la force de l’agence est d’avoir su s’entourer de clients fidèles. Elle compte dans son portefeuille des entités aussi importantes que La Poste, Nespresso, Romande Energie, les Salines de Bex ou Eldora, pour qui ils ont obtenu une couverture dans l’émission TTC sur la RTS et remporté le prix de la meilleure campagne 360° au Meilleur de la Pub 2016. Plus récemment, Crans-Montana et Lavey-Les-Bains se sont ajoutés à la liste des annonceurs souhaitant bénéficier du traitement DO! « Un client satisfait reste et en amène souvent un autre. Cela nous permet de grandir », souligne Jean-Luc Duvoisin. « En outre, nous réalisons l’essentiel de nos tâches à l’interne. De cette façon, nous sommes devenus probablement l’une des plus grandes structures indépendantes et full services de Suisse romande. »

Des concours oui, mais pas gratuits
Qu’en est-il des concours d’agences ? L’associé fondateur nous répond que si le pitch est rémunéré, c’est correct. « Je ne jette pas la pierre à ceux qui participent à un concours gratuit. C’est plutôt l’organisation de tels concours qui est discutable. Il ne me paraît pas très juste de faire travailler quinze agences pour au final ne garder que la moins chère et s’inspirer des idées de toutes les autres. » DO! n’a pourtant pas à rougir de son ratio. Prenant part chaque année à une dizaine de concours, l’agence en a remporté huit sur les neuf auxquels elle a participé en 2015. En presque quinze ans, l’agence a aussi eu l’opportunité de voir ses relations avec les annonceurs changer : mieux formés, ils deviennent aujourd’hui des partenaires et ne se cantonnent plus au rôle de client. « Souvent, j’explique aux annonceurs que je ne travaille pas pour eux, mais avec eux. »

DO! ne se contente pas seulement d’accompagner les clients. L’agence s’implique également beaucoup dans la formation des futurs employés, dès l’apprentissage : Patricia Orville est enseignante au SAWI et Jean-Luc Duvoisin, au SAWI et à l’Eracom, où il officie également comme expert CFC. « En accueillant des apprentis graphistes, une apprentie de commerce et des stagiaires, nous sommes très impliqués dans la formation ». Autre exemple : Kenny Brandenberger, engagé directement après la fin de son apprentissage, où il a obtenu la meilleure moyenne de sa promotion. « Il pensait ne rester que quelque temps. Cela fait maintenant deux ans qu’il travaille chez nous et nous sommes ravis. » Cependant, il reste critique à l’égard de la politique de formation dans le secteur, avec « trop de jeunes formés par rapport à la demande réelle d’un marché en stagnation. Sans parler de l’évolution de la communication numérique qui n’est toujours pas enseignée en 2016 ! » s’exclame-t-il.
Forte d’une nouvelle identité visuelle « reduced to the max » et d’un nouveau site web, DO! L’agence envisage sereinement l’avenir… car elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Avec une pointe d’humour, Jean-Luc Duvoisin ajoute : « Au début de l’aventure, je m’étais dit qu’après 10 ans d’existence, nous ouvririons un deuxième étage, ce qui est le cas. Nous sommes dans les temps. »

nespresso_palets-amandelyxuryday_02lesbainsdelavey_f12eldora_dessertandre_idcm_panorama

cm_concours_webcm_brochure

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.