Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

6 e-papers

Incubateurs et communication : 3 exemples

On en compte près de quarante dans le pays et au moins un par canton. Souvent logés dans des parcs technologiques, les incubateurs de startups et autres accélérateurs de business ont une action qui peut être obscure pour bon nombre d’entre nous, surtout lorsque l’on parle de communication. En évoquant les startups, on entend parler de levée de fonds, de pitching days, de positionnement dans une chaîne de valeurs… Autant de concepts qui renvoient justement au domaine de la communication, qu’elle soit commerciale ou corporate. Pour mieux comprendre comment les startups sont accompagnées pour relever leurs défis communicationnels, nous sommes partis à la rencontre de trois incubateurs et accélérateurs d’entreprises romands. Dans un environnement qui respire davantage la complémentarité que la concurrence malgré le nombre croissant d’acteurs, trois directeurs d’institutions nous font part de leur vision de l’importance de la communication, du niveau des entreprises accompagnées et de leur champ d’action pour combattre le fameux 90% d’échec qui règne encore. Bienvenue à Startup World !

 

Ooops!
Cet article est réservé
aux abonnés.

Cet article sera débloqué dans

1- Sandy Wetzel, directeur de l’incubateur Neode à Neuchâtel

Quelle est selon vous l’importance de la communication pour les startups ?
Comme pour toute chose nouvelle, elle est essentielle ! De mon point de vue, la communication fait partie de la valeur ajoutée qu’un incubateur peut offrir à une startup. Nous apportons de la visibilité et de la crédibilité aux entreprises auprès de leurs différents publics cibles, par des mani