Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

6 ePapers

Google Suisse et Suisse Global Enterprise lancent “Market Finder

Une plate-forme en ligne complète avec des outils numériques et un savoir-faire pratique pour l’exportation : tel est l’objet d’une initiative de Google Suisse et Suisse Global Enterprise (S-GE). L’objectif est de faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises suisses à des marchés d’exportation attrayants et à des opportunités de croissance.

De plus en plus de PME regardent désormais au-delà de leurs marchés européens traditionnels. Cela permettra de mieux compenser les fluctuations monétaires futures et de s’adapter aux bouleversements de l’économie mondiale, puisque les deux tiers de la consommation se feront en Asie d’ici 2030. A long terme, de plus en plus d’exportateurs s’efforcent de se positionner sur des marchés lointains. La nouvelle plateforme Market Finder leur offre donc un coup de main.

“Notre objectif est d’introduire davantage de PME dans les chaînes de valeur internationales et de leur faciliter la tâche grâce aux outils numériques “, déclare Daniel Küng, CEO de S-GE. “Les outils numériques aident à connaître et à comprendre un marché et le comportement des consommateurs. Cela est particulièrement important pour les PME disposant de moins de ressources. Dans de nombreux pays, les chaînes numériques sont devenues des éléments indispensables d’une stratégie d’entrée sur le marché.”

Tobias Wittmann, directeur chez Google pour la stratégie de croissance internationale et les ventes dans la région EMEA ajoute : “L’exportation offre aux entreprises de toutes nouvelles opportunités via les canaux numériques : Trouver de nouveaux clients sur les marchés existants et nouveaux, améliorer le service, renforcer le dialogue avec les clients. Les entreprises devraient investir leurs canaux numériques et leur savoir-faire dans le numérique. Nous nous réjouissons – avec Switzerland Global Enterprise – de pouvoir soutenir l’exportation suisse à l’exportation avec des outils spécifiques et des formations gratuites et d’apporter ainsi une contribution à la place économique suisse”.

Aujourd’hui, il y a environ 2,5 milliards de personnes en ligne dans le monde. Si l’on considère qu’environ 5 milliards de personnes supplémentaires auront accès à l’Internet au cours de la prochaine décennie, la véritable dimension du potentiel de l’Internet en tant que facteur économique et d’exportation devient encore plus claire.

Un projet d’exportation peut être promu de différentes manières via les canaux numériques – à commencer par l’analyse de la demande de ses propres produits sur des marchés cibles potentiels, l’enregistrement du potentiel client, le marketing en ligne et les ventes via le commerce électronique – et de plus en plus aussi via des appareils mobiles. Aujourd’hui, l’utilisation des canaux numériques est indispensable pour les entreprises suisses qui veulent s’adresser et conquérir de nouveaux consommateurs à l’étranger, qu’ils soient dans le secteur B2B ou B2C.

Les outils numériques dans le cadre d’une stratégie d’exportation
Toutefois, dans de nombreux cas, les PME manquent de capacités et de savoir-faire, tant en termes d’internationalisation elle-même que d’outils numériques. Outre les canaux numériques, le marché cible a également besoin d’un bon réseau de partenaires et d’autres canaux de marketing et de vente. Les différences culturelles et réglementaires ne doivent pas non plus être sous-estimées. “L’ouverture de nouveaux marchés reste un défi. Mais les outils numériques peuvent rendre l’entrée sur le marché beaucoup plus facile. Elles doivent donc être considérées comme faisant partie d’une stratégie d’exportation globale”, déclare Daniel Küng.

Le “Market Finder” veut transmettre le savoir-faire numérique nécessaire, fournir des outils pratiques et des modules eLearning. La plate-forme réunit les exportateurs avec Google, Switzerland Global Enterprise et d’autres organisations. L’objectif est d’apporter des réponses à toutes les questions possibles en matière d’exportation, qu’il s’agisse de stratégie d’internationalisation, de financement, de sécurité ou de questions techniques relatives aux douanes et aux taxes.

 

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.