Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

+10'000 articles publiés online

GasstationTV : Un réseau de 600 écrans

Commercialisé depuis le début de l’année, le réseau publicitaire GasstationTV commence à trouver ses marques. Avec une promesse de pénétration brute de 1,5 millions de contacts annuels grâce à une diffusion combinée sur le réseau de PassengerTV, le média « stations-service » ambitionne de devenir incontournable.

 

C’est bien connu, la Suisse n’est pas le pays des « Early Adopters ». L’adoption d’un nouveau média prend son temps. On l’a vu avec la publicité sur les transports publics, avec l’Internet et aujourd’hui avec le réseau d’écrans dans les stations-service. Certes, ce médium n’est pas complètement nouveau ; toutefois, en rachetant Salescreen SA qui exploitait jusqu’alors un réseau d’écrans dans une centaine de stations-service en Suisse, PassengerTV a voulu redonner une nouvelle dimension à ce support qui n’offrait que de la publicité. « Nos boucles de 4 minutes, explique Natascha Moccetti, directrice des ventes PassengerTV pour la Suisse romande, ne contiennent que 25% de publicité et 75% de contenu informationnel. C’est pourquoi nous nous définissons plus comme des consultants que comme une équipe de vente d’espaces. »
Présent dans les 110 stations les plus fréquentées de Migrol, GasstationTV dispose de 600 écrans. Patrice Genoud, responsable marketing commente la force de cet outil : « Nos écrans de 21,5 pouces sont full HD et très lumineux. Autre particularité, étant propriétaires de la technologie que nous utilisons pour la diffusion de nos contenus, nous pouvons en tout temps nous adapter aux demandes de nos clients. Ainsi, par exemple, en plus de la géolocalisation, nous pouvons diffuser du live streaming ou reprendre des images ou des vidéos reprises depuis les réseaux sociaux. Nous avons suffisamment de développeurs à l’interne pour répondre à toutes les demandes. La seule limite est l’imagination de nos clients ! »

Des clients captifs
Mais quels sont les clients pour ce média ? « Il y en a de deux sortes : les marques de tabac et d’alcool qui ne sont pas acceptés par les transports publics, et les marques qui vendent leurs produits dans les stations-service. Nous cherchons à toucher également toutes les autres entreprises, qui communiquent et qui peuvent trouver un nouveau point de contact auprès d’une population captive quand elle fait le plein de sa voiture. »
On le voit, le potentiel de croissance est important. D’autant que les CPM sont à CHF 24.- et que l’on estime que la pénétration brute s’élève à 1,5 millions de contacts, soit le nombre de pleins réalisés en un an.

Pas de Free Space !
Un couplage entre une diffusion dans les stations-service et les bus est aussi possible. Toutefois, Natascha Moccetti le précise bien : « Les réseaux PassengerTV et GasstationTV sont vendus séparément et aucun rabais de combinaison n’est octroyé. » Ce qui nous amène à aborder la question du Free Space qui est totalement bannie ici. Une pratique que des régies concurrentes pratiquent mais qui ne trouve aucun écho auprès de cette équipe. « Nous n’entrons pas en matière, car nous commercialisons un média et non un simple support publicitaire. Cela implique un travail qui doit être rémunéré si nous voulons que notre réseau soit accepté par les clients des stations-service. La qualité a toujours un prix ! »

 

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.