Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

2 eMAGS vidéos

Etude Doodle : les réunions inutiles devraient coûter CHF 32 mio en Suisse en 2019

En moyenne, un travailleur passe environ trois heures par semaine en réunion et estime que deux tiers de ces réunions sont superflues et constituent une perte de temps. Dans le monde, le coût total occasionné s’élève à près de 541 milliards de dollars US, comme le montre le rapport sur les réunions de 2019 établi par Doodle. Près de 76 % des travailleurs interrogés préfèrent les réunions en face à face aux appels ou aux conversations vidéo. Pour le compte de Doodle, 6528 collaborateurs ont été interrogés en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Une analyse des données issues de 19 millions de réunions organisées à l’aide de Doodle a été également effectuée.

Plus d’un tiers (37 %) des personnes interrogées considèrent que les réunions inutiles sont ce qui coûte le plus à leur organisation, et un tiers a indiqué ne pas pouvoir contribuer à la plupart des réunions. Mais quelles sont les caractéristiques d’une mauvaise réunion ? Pour plus de la moitié des participants au sondage (55 %), il est inacceptable de téléphoner ou d’écrire des messages pendant une réunion. Pour la plupart des personnes interrogées (72 %), disposer d’un objectif clair est le facteur principal pour une réunion réussie.

De nombreux travailleurs (70 % des personnes interrogées) préfèrent les réunions entre 8 h et 12 h. En outre, l’étude a montré que les travailleurs suisses passent bien plus de temps en réunion (en moyenne cinq heures par semaine) qu’aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou en Allemagne (trois heures par semaine).

Lien vers l’étude

 

 

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.