Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

4'130 membres groupe LinkedIn Cominmag

Ecrivez en pensant au mobile !

Sans ces 13 commandements, votre site peut devenir un enfer pour les utilisateurs de smartphones Quand vous rédigez sur internet, il est désormais impératif d’adapter vos sermons aux smartphones et aux tablettes. En suivant religieusement ces 13 commandements, votre entreprise se donnera les moyens d’atteindre la terre promise, à savoir transformer un visiteur en un client potentiel.

 

1. Court, tu feras !

Limitez les mots au strict minimum dans vos introductions. Sur les appareils mobiles, l’avarice n’est jamais synonyme de vice, tandis que le verbiage intarissable rend coupable d’un péché abominable.

2. Encore plus court, tu tenteras. Et tel un samouraï, tu sabreras

Personne n’a de temps à perdre. C’est pourquoi vous devez sabrer à plusieurs reprises dans votre contenu, tel un samouraï de la prose, afin d’en conserver uniquement la substantifique moelle.
Je ne vais pas m’attarder plus longuement sur le sujet, au risque d’enfreindre les deux premiers commandements et d’être damné à tout jamais.

3. L’attention, tu capteras. Et dès la première phrase, tu séduiras

Les internautes souffrent déjà d’un manque d’attention chronique. Imaginez les mobinautes…
C’est pourquoi vous n’avez pas d’autre option que de susciter leur intérêt dès la première phrase. À moins, bien sûr, que votre stratégie marketing vous impose de les envoyer chez vos concurrents…
Pour décrocher le Graal, peaufinez avant tout les deux éléments les plus importants de votre page : le titre et l’introduction. Le premier doit être percutant et accrocheur, la seconde doit être informative et séduisante, tout en donnant envie de continuer à lire.

4. Sur deux lignes, ton titre tiendra

Idéalement, un titre sur mobile tient sur une ou deux lignes.
Trois lignes, et la lisibilité diminue déjà. Quatre lignes et au-delà, le titre risque d’occuper une place déjà trop importante, au détriment des autres éléments de la page.

5. Clair, tu seras

Sur mobile, les voies du rédacteur ne peuvent jamais être impénétrables : la clarté et la compréhension du message doivent toujours l’emporter sur les figures de style.
Présentez l’info importante rapidement, clairement et succinctement.
Pour le copywriter, il s’agit d’un véritable crève-cœur ; pour le mobinaute, une authentique bénédiction.

6. À l’essentiel, rapidement tu iras

Ne faites pas comme les politiciens : évitez de tourner autour du pot. N’imitez pas les prédicateurs non plus : les paraboles interminables et autres harangues à la gloire de votre boîte passent difficilement.
Les formules creuses et le langage trop institutionnel sont également à proscrire : à moins de vouloir perdre la plupart de vos (é)lecteurs.

7. L’information de façon structurée et hiérarchisée, tu présenteras

Délivrez les informations par ordre d’importance, du général au particulier.
Plus que jamais, l’écriture journalistique, selon le principe de la pyramide inversée, se pose en dogme absolu.
En outre, les internautes à l’index aussi flexible qu’une porte en béton armé apprécieront de ne pas avoir à scroller pendant cinq minutes avant de déchiffrer ce que vous voulez dire.

8. En dessus de la ligne, tu flotteras

Les infos essentielles doivent impérativement figurer en dessus de la fameuse ligne de flottaison, afin que les lecteurs captent en un clin d’œil l’essence de votre message.
Sur mobile, vous disposez donc de peu de place pour convaincre.
Une étude de Google a montré que les utilisateurs de smartphones, contrairement aux usagers du desktop, ne lisent pas en « F » : leur regard se focalise davantage sur le centre de l’écran.
Idéalement, vous placerez donc votre message crucial pile-poil au milieu

9. Les mots clés, tu répéteras

Ordinateur de bureau ou mobile, les principes de l’écriture SEO restent immuables.
Soit un titre principal greffé d’une balise H1 comportant un mot clé ; une balise title comprenant le même mot clé ; une introduction incluant – vous l’avez deviné! – encore le mot clé.
Last but not least, une répétition du sempiternel mot clé dans le texte principal
Attention, toutefois, à ne pas tomber dans l’hérésie du keyword stuffing, qui consiste à insérer le même mot clé à chaque paragraphe et à rendre la lecture aussi soporifique que celle d’un mémoire de théologie.

10. De la légèreté, tu insuffleras

Sur smartphone, un texte aéré est une nécessité, afin de favoriser la lecture rapide.
Préférez donc les paragraphes taille mannequin aux pavés obèses, vénérez les listes à puces plutôt que les phrases kilométriques.

11. Les hyperliens, tu économiseras

Les hyperliens, c’est pratique, mais sur mobile, les ouvrir relève souvent de l’exploit. Surtout s’ils se trouvent à proximité l’un de l’autre et qu’en plus, vos doigts sont boudinés.
Veillez donc à les utiliser avec parcimonie et sacralité.

12. Des boutons, tu rajouteras

Idolâtrez les incitations à l’action (par exemple : « Achetez maintenant », « S’inscrire au webinaire » ou « Nous contacter ») sous la forme d’un bouton bien dodu plutôt que celles qui se glissent sous un lien textuel.

13. Un site exclusif, tu concevras

Si vous avez les moyens de créer un site exclusivement destiné aux smartphones, faites-le sans hésiter. Après tout, plus de la moitié des quêtes sur Google se déroulent sur un appareil mobile.
Pour ceux qui n’ont ni les ressources ni le temps, pas besoin d’invoquer l’aide de tous les saints : des petites retouches rédactionnelles suffisent souvent à fluidifier considérablement la lecture.
Des modifications de la mise en page (privilégiez une unique colonne) améliorent, quant à elles, l’expérience utilisateur, pour autant que votre site soit responsive.
S’il ne l’est pas, il ne vous reste plus qu’à prier très fort !

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.