Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le ONLINE EN CHIFFRES

895 abonnés Instagram

Communication Suisse incite l’OFSP à ne pas “oublier” le français

Tout récemment, il s’est avéré que les documents relatifs à l’appel d’offre pour la campagne de sensibilisation aux antibiotiques n’étaient disponibles qu’en allemand sur simap.ch. KS/CS a donc protesté contre cette discrimination linguistique, avec succès. En effet, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) communiquera à l’avenir en plusieurs langues, du moins lorsqu’il s’agit d’appels d’offres pour des campagnes d’envergure nationale.

Comme vous le savez, nous informons régulièrement au sujet de nouveaux appels d’offres pour des campagnes de communication émanant des offices fédéraux. Tel fut le cas début mars à propos de la campagne de sensibilisation sur les antibiotiques. Nos collègues de Suisse romande nous ont alors immédiatement informés que les documents de participation à cet appel d’offre n’étaient disponibles qu’en allemand sur le site web simap.ch.

Forte protestation de KS/CS
KS/CS Communication Suisse a vivement protesté contre la plateforme simap.ch et contre la discrimination exercée par l’OFSP à l’encontre des régions linguistiques minoritaires. Cela a porté ses fruits. Fin mai, l’OFSP a en effet réagi en annonçant des mesures allant au-delà des exigences de la loi fédérale sur les marchés publics (LMP). À l’avenir, les documents seront disponibles en français et en italien au moins pour les appels d’offres portant sur des campagnes nationales importantes, à défaut de l’être pour les plus petits mandats.

L’OFSP promet une amélioration
Cette règle sera appliquée pour la première fois dans le cadre de l’appel d’offres pour la nouvelle campagne Love Life, prévue pour la fin de l’été. L’OFSP entend par la suite évaluer le potentiel du marché des diverses régions linguistiques sur la base des demandes de participation et des téléchargements effectués dans chacune d’entre elles. Il est désormais du ressort des agences romandes et tessinoises de participer au plus grand nombre possible d’appels d’offres afin d’améliorer les chances que les campagnes de la Confédération soient à l’avenir annoncées dans toutes les langues.

Plus grande sensibilité vis-à-vis des langues dans la LMP
Parallèlement, l‘OFSP s’est engagé à donner suite à nos revendications lors des débats parlementaires en cours sur la révision de la LMP, dans laquelle la question de la langue des appels d’offres et de leurs documents est également discutée. Dans ce contexte, nous sommes optimistes quant au fait qu’à l’avenir, tous les offices fédéraux menant des campagnes de communication seront plus sensibles à la question linguistique. KS/CS continuera à examiner de près cette thématique, et n’hésitera pas à intervenir de nouveau si d’autres cas de discrimination linguistique devaient voir le jour.

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.