Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

8 parutions par an

Cessez d’être jolis, soyez vrais !

Depuis des lustres, la publicité passe les annonceurs à la brosse à reluire. Balayer les défauts, astiquer les beaux atours, polir les aspérités… Notre discipline fait le ménage : faut que ça brille ! Et quand la pub pose sa serpillère, c’est pour tendre un micro à la marque pour lui faire chanter l’air du temps.

 

Ooops!
Cet article est réservé
aux abonnés.

Cet article sera débloqué dans

Et si l’air du temps, c’était d’être moche ? Si Cyrano de Bergerac avait refait son nez, en parlerait-on encore ? Et si Quasimodo avait perdu sa bosse ? Et si Ugly Betty avait usé du scalpel ? Et si E.T. l’extraterrestre s’était… Bon, je m’égare !
Du No Default’s Land au #NoFilter
À l’heure où les applications de self-content fleurissent, où Snapchat et Instagram donnent la plume au peuple e