Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

29 chroniqueurs

Atelier Radiophonique Romand 2018

Du beau monde était présent à l’occasion de la neuvième édition de l’Atelier Radiophonique Romand, qui s’est déroulé à Neuchâtel le 9 février 2018.

 

Tous les professionnels de la radio se sont réunis le temps d’une matinée à l’occasion du désormais traditionnel Atelier Radiophonique Romand, qui prend place au début de février dans les locaux de l’Université de Neuchâtel. Organisée conjointement par les Radios Régionales Romandes (RRR), l’Académie du Journalisme et des Médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel, ainsi que la RTS, cette 9ème édition a fait la part belle au thème « Podcasts : Quelles opportunités pour les radios ? ».

Interventions complémentaires
Au-delà du média radio, c’était bien la notion de production de son, au sens large du terme, tant pour le web que pour le broadcast, qui a été abordée tout au long de cette matinée au fil de quatre conférences très complémentaires. Animée par Gabriel De Weck, co-rédacteur en chef du groupe BNJ, la série de conférences a été ouverte par Gabrielle Boeri-Charles, directrice générale du réseau de podcasts Binge Audio, qui a posé les jalons pour la suite des interventions avec sa présentation exhaustive « Podcast et audio en ligne : de quoi parle-t-on ?». La directrice a démontré que l’audio en ligne allait au-delà de la simple notion de podcast, en dressant un état des lieux et abordant tour à tour les questions liées à la consommation, la monétisation, la production ou la distribution. S’en est suivi l’intervention de Michel Colin, consultant international spécialisé dans la commercialisation radio et fondateur de One FM et LFM, qui a dressé un panorama des modèles économiques existants dans l’univers du podcast.

La question de la narration a ensuite été abordée par Runar Henriksen Jørstad et Irina Tjelle, tous deux reporters pour la chaîne publique de radio et télévision norvégienne NRK, qui ont démontré via leur podcast « Cop or Crook » (Flic ou filou, en français) que l’incarnation du récit joue un grand rôle dans la réussite d’un programme en ligne. Serge Schick, directeur délégué au marketing stratégique et au développement de Radio France, a ensuite expliqué « Les enjeux des podcasts pour Radio France », soulignant le rôle que ces derniers peuvent jouer dans l’augmentation et la fidélisation de nouvelles audiences. La matinée s’est terminée par un débat de synthèse réunissant tous les intervenants, puis par une conclusion de Patrice Aubry, Secrétaire général de la RTS, et Philippe Zahno, président des Radios Régionales Romandes (RRR), qui ont rappelé les enseignements clés de cette journée avant d’annoncer la 10ème édition qui aura lieu l’année prochaine, même lieu, même période.

74% des jeunes écoutent la radio en numérique
Laissant une large place à la discussion, puisque chaque intervention était ponctuée par une session de questions-réponses, l’Atelier Radiophonique Romand « permet aux professionnels, aux académiques, mais aussi aux auditeurs de se rencontrer autour de thématiques importantes pour le débat public, afin de l’amener plus loin qu’il ne l’était avant la conférence », a rappelé Annick Dubied, directrice de l’AJM. La centaine de participants a également assisté à la présentation des résultats semestriels de la 5ème étude d’audience pour le DAB+ durant cette matinée. Si le numérique gagne du terrain en Suisse, on notera tout de même le retard de la Suisse romande sur ses homologues alémaniques, puisqu’on y constate même un recul de l’utilisation du DAB+ par rapport au semestre précédent (26%, -3 points). Par contre, on remarquera que chez les jeunes, 74% de l’utilisation de la radio est numérique (DAB+ et Internet). Un regain d’intérêt pour la voix qu’Annick Dubied « tient à remettre en évidence au travers de cette journée, alors qu’on l’avait un peu perdue de vue ». Elle observe le même trend chez ses étudiants de l’AJM, auprès desquels elle prône l’apprentissage du journalisme au sens large, ne se limitant pas à un seul média, et insiste pour qu’ils ne se cantonnent pas aux supports visuels lors de leur formation : « La radio a toute sa place, et elle l’a main dans la main avec les autres médias ». Une place pour le vocal à nouveau importante, qui a été rapportée dans toutes les interventions, soulignant que le podcast représente une opportunité énorme pour les radios, mais également en tant que média à part entière.

Retrouvez les conférences en audio sur le site de l’Atelier Radiophonique Romand  : https://araro.ch/photos/
Et retrouvez le communiqué ainsi que tous les chiffres sur le DAB+ sur le site de l’OFCOM

Photos @Damien Carnal

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.