Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

Guide du marketing

13 éditeurs vaudois de journaux locaux créent la marque «Vaud Presse»

13 éditeurs de toutes les régions du canton ont officiellement constitué l’Association Vaud Presse, qui vise en premier lieu à faire entendre la voix des journaux de proximité.

Avec un cumul de plus de 53’000 abonnés, les 13 journaux qui ont décidé d’unir leurs forces mercredi 8 mai réaffirment l’importance de la presse locale et régionale comme témoin de la vie des citoyennes et citoyens vaudois. Garants d’un véritable service public à l’échelle de leur territoire, ces éditeurs et leurs rédactions sont à la fois au service de leurs lecteurs, mais aussi de leur région au sens large. En tant qu’acteur important de l’information de proximité, ils entendent le rappeler en marge des réflexions, notamment politiques, qui entourent l’avenir de la presse dans son ensemble, locale et vaudoise en particulier.

Les membres fondateurs sont : Le Régional, Le Courrier Lavaux-Oron, le Journal de Moudon, La Broye Hebdo, L’Echo du Gros-de-Vaud, La Région Nord-vaudois, L’Omnibus d’Orbe, le Journal de Sainte-Croix et environs, la Feuille d’Avis et Journal de Vallorbe et environs, le Journal de Cossonay, La Feuille d’Avis de la Vallée de Joux, le Journal de Morges, La Côte et La Côte Hebdo. Les éditeurs ont nommé le directeur du Journal de Morges, Cédric Jotterand, à l’origine de la démarche, comme président de cette nouvelle association.

Confronté à la transformation des habitudes de lecture des citoyens, ces journaux qui cumulent plus de 500’000 exemplaires par mois continuent de jouer un rôle central dans leur région, aussi bien pour leurs lecteurs que pour leurs annonceurs et partenaires qui restent nombreux à croire au potentiel du rendez-vous «papier», même si tous ont également pris le «virage» du numérique en complément de leurs activités de base.

Qu’il s’agisse de la politique communale, des rendez-vous culturels, du sport ou des manifestations de chaque village, ils sont souvent les seuls à se déplacer pour suivre ces manifestations, avec un succès qui contraste avec le pessimisme qui entoure depuis quelques années ce métier passionnant. Ils assurent également une centaine d’emplois à temps plein, dont la moitié est formée de journalistes qualifiés.

Désireux de cultiver leur indépendance chacun dans leur région, les membres de «Vaud Presse» veulent cependant s’exprimer de manière coordonnée dans une volonté de dialogue avec les collectivités publiques, mais aussi se rassembler afin de promouvoir la presse locale, réfléchir en commun aux pistes d’avenir qui concerne la branche et étudier des synergies quand elles peuvent s’avérer utiles.

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.