Un pôle d'expertises spécialisé dans la communication 360°

le MAGAZINE EN CHIFFRES

1 guide du markerting annuel

1 livre, 4 secrets révélés…

Qui n’a pas rêvé un jour d’avoir des super-pouvoirs ? La bonne nouvelle, c’est que le livre que je viens de terminer vous en offre quatre.

 

Oui, vous avez bien lu, quatre super-pouvoirs ! Mais attention, pas n’importe lesquels : des super-pouvoirs créatifs. Je vous l’accorde, c’est moins spectaculaire que de pouvoir voler, se rendre invisible ou encore escalader des parois de gratte-ciel en lançant des fils d’araignée, mais les pouvoirs dont je parle vous seront plus utiles au quotidien. Je dirais même qu’ils vont vite vous être indispensables, dans votre vie personnelle comme professionnelle. D’ailleurs, vous n’avez pas le choix : dans un monde où l’obsolescence guette tout et tout le monde, où tout est de plus en plus connecté, la capacité à imaginer, inventer, renouveler et se renouveler se révèle indispensable.

En ce sens, selon votre état d’esprit, Creative Superpowers peut être considéré comme un manuel de survie ou un guide pratique. Et le premier des super-pouvoirs, c’est de faire. Cela peut vous sembler bizarre car vous avez l’impression de déjà faire des tas de choses au quotidien mais là, je prends le verbe Faire au sens de fabriquer, certains diraient bricoler. Oubliez les notices, exercez-vous, entraînez-vous, ratez, réussissez, peu importe… l’important, c’est d’agir.

Cela me rappelle un conseil de Picasso au sculpteur César qui, en plein doute sur son travail, était allé le voir, et à qui le grand peintre catalan avait répondu : « Fais n’importe quoi, mais fais ». Il n’y a que comme ça qu’on comprend intimement les choses. Et comme on a tendance à beaucoup parler, théoriser, expliquer (surtout dans le marketing et la communication, mais pas seulement), il est bon de se taire et de faire.

Le deuxième super-pouvoir, c’est d’améliorer l’existant.
Les anglais ont un mot totalement intraduisible en français pour ça, hacking. Ce mot a mauvaise réputation en français car on pense immédiatement à des pirates informatiques, mais le hacking a un sens bien plus large et aussi plus positif. Il consiste à regarder comment les choses fonctionnent pour les transformer à son profit.

Le livre Creative Superpowers fourmille d’exemples et je ne vais certainement pas tous les citer ici au risque de vous gâcher le plaisir de le lire, mais la signature « Sent from my iPhone » est un très bon exemple de hacking de la part d’Apple pour faire connaître ses produits en s’appuyant sur les millions de SMS que les clients de la marque envoient.

Le troisième super-pouvoir est celui d’enseigner…
Également de transmettre, aux autres mais aussi à soi-même. On est entré dans une ère où il faut apprendre tout au long de la vie, où les acquis de ses années de formation peuvent ne plus avoir de valeur après quelques années seulement. Il est d’ailleurs paradoxal que les personnes les mieux payées dans une entreprise soient celles qui ont le plus d’expérience, alors que celles qui sont fraîchement diplômées ont souvent des compétences bien plus en phase avec le marché. Tous ceux qui liront ces lignes et travaillent dans le digital comprendront de quoi je parle.

L’enseignement et l’art d’apprendre, de trouver des solutions à tous les problèmes auxquels on est confronté, ne se limitent plus à des classes fermées où l’on écoute un professeur. Creative Superpowers explique comment la rue, l’animation de la ville peuvent nous apprendre beaucoup sur beaucoup de sujets. C’est page 135 du livre, je vous invite à vous y rendre.

Quatrième et dernier super-pouvoir créatif
C’est le vol, l’emprunt, la copie. Vaste sujet et très controversé, en particulier dans la publicité où les accusations de plagiat sont légion (merci, Joe la Pompe). Alors non, ici, il ne s’agit pas de plagier sans citer ses sources, mais de regarder, de s’inspirer pour trouver ses propres idées. Les Rolling Stones ont commencé dans la vie en reprenant des standards de blues (leur musique préférée) avant de trouver leur style et de composer leurs propres morceaux. Ils ont donc puisé dans la musique noire américaine et ont, sans le savoir, utilisé le quatrième super-pouvoir du livre. Tout ce que je peux vous souhaiter, c’est d’en faire autant et de vous amuser avec ces pouvoirs, car ils vous permettront d’aller loin sans jamais avoir l’impression de réellement travailler. Un luxe par les temps qui courent !

Creative Superpowers, édité par Laura Jordan Bambach, Mark Earls, Daniele Fiandaca et Scott Morrison, est publié chez Unbound

Un peu d’info sur les auteurs

Ancienne présidente du D&AD, Laura Jordan Bambach a été co-fondatrice de SheSays. Elle est actuellement Creative Partner chez Mr President. Mark Earls est consultant en marketing, communications et changement comportemental ; il est l’auteur de nombreux livres à succès dont Welcome to the Creative Age, HERD, I’ll Have What She’s Having et Copy, Copy, Copy. Daniele Fiandaca est co-fondateur d’Utopia, une entreprise de conseil en changement pour les entreprises qui souhaitent devenir vraiment créatives ; il est également co-fondateur de Creative Social, un club de réflexion sur la créativité réunissant responsables marketing et directeurs de création. Ancien publicitaire (pour Nike) et directeur (chez Diesel et Levis), Scott Morrison est le fondateur de Boom!, un cabinet de consultants qui aide les entreprises à se libérer de vieux schémas de pensée pour trouver des idées originales susceptibles de générer une forte croissance.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.