Les Romands aiment le web mobile !

le 06.12.2012

Vous l’avez sans doute tous remarqué, dans tous les lieux publics, de plus en plus de personnes tiennent dans leur main un smartphone. Qu’ils soient en train de surfer sur le web, de se géolocaliser, de rechercher quelque chose, de chatter, de « smser », de « what’s uper » ou autre, ils pianotent à tout va. Comme si c’était devenu une seconde nature. Si vous en doutiez encore, la smartphonite aigüe a donc bel et bien touché la Romandie.

Un tel comportement suscite diverses interrogations… par exemple, au travers de quels outils les romands accèdent-ils au web ? est-ce que ce que je constate tous les jours dans les transports en commun est le reflet de la réalité ? Dans l’étude « les Romands et le 2.0 », nous avons interrogé les internautes à ce sujet.

Les ordinateurs fixes et les portables sont encore les modes de connexion au web les plus fréquents dans notre région : sur 10 connexions, 6 sont faites depuis un ordinateur. Mais les outils dits « nomades » gagnent progressivement du terrain. Près de 3 connexions sur 10 se font aujourd’hui via les téléphones mobiles ; quant aux tablettes, elles sont utilisées 1 fois sur 10. Plus intéressant encore, notre étude nous apprend que plus de la moitié des internautes romands se connecte au moins une fois par jour lors d’un déplacement, quel que soit l’outil utilisé pour surfer.

S’il est maintenant avéré que les internautes sont réellement mobiles, reste à savoir ce qu’ils font sur internet lorsqu’ils sont en déplacement et surtout dans quelle mesure ils restent connectés à leur proche environnement. Près de 80% de ces « mobinautes » recherchent occasionnellement (33% très souvent) des informations géolocalisées : adresse d’un restaurant, horaires et informations sur un magasin ou encore itinéraire. Pour un nombre grandissant d’entre nous, prendre son mobile pour obtenir toutes sortes d’informations est donc une réalité quotidienne. Et nous pouvons parier que dans un avenir proche, nous ferons bien davantage que nous informer : nous achèterons de plus en plus souvent sur le mode nomade.

En effet, dans son rapport « mobile commerce forecast 2012 », Forrester indique que le m-commerce représente 1% des achats en ligne en 2011. D’ici à 5 ans, il devrait passer à près de 7%. Acquérir des clients via le net et les fidéliser grâce à des applications spécifiques, tel sera l’enjeu de ces prochaines années. Les entreprises doivent donc commencer dès maintenant à articuler leur stratégie mobile, si ce n’est pas encore fait. Ils doivent notamment penser à trois critères principaux afin de satisfaire l’utilisateur : rapidité, conseil et choix.

Pour l’instant, vous avez tous remarqué comment les réseaux sociaux ont pris de plus en plus d’importance dans nos vies de tous les jours… D’ailleurs, les gagnants du Start-up week-end de Neuchâtel avaient comme projet un réseau social mobile de géolocalisation de la vie nocturne incluant le paiement des consommations dans les bars par leur smartphone…

Affaire à suivre…

Valérie Demont et Vincent Uhlmann
valeriedemont.ch / elyos.ch

Les résultats de l’étude sont disponibles sur demande auprès d’elyos.ch

Les Romands aiment le web mobile !, 4.0 out of 5 based on 1 rating


retour aux titres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>