Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

400 pages par an

Une année clé se profile pour l’innovation suisse

Une nouvelle année débute et s’annonce pleine de défis et d’opportunités pour les acteurs de l’innovation suisse, dont l’excellence est régulièrement primée.

 

Une dynamique bien réelle s’est installée en 2015. Les exemples de réussite en Suisse romande sont nombreux et parfois spectaculaires. Grâce à sa collaboration avec CarPostal, la startup BestMile va mettre en circulation ce printemps à Sion une flotte de navettes autonomes. Cette nouvelle a fait couler beaucoup d’encre dans la presse spécialisée. Autre réussite, la plateforme de Sophia Genetics, startup basée à Saint-Sulpice, héberge aujourd’hui la plus grande communauté génomique au monde et place notre pays en référence dans le domaine du Data Driven Medecine (DDM).

La Suisse parmi les 10 meilleures nations start-ups
Grâce au dynamisme de ses acteurs, la Suisse s’est classée 8ème du classement GEI des 10 meilleures « startup nations » en 2015, devançant la France et l’Angleterre. Le Global Entrepreneurship Index ou GEI mesure chaque année la qualité et le dynamisme des écosystèmes de l’entrepreneuriat au niveau national et régional.
Si ces résultats impressionnent, il est important de se rappeler qu’on ne peut pas se reposer sur ses lauriers dans un monde en pleine transformation digitale. Dans ce contexte très compétitif, 2016 se profile comme une année clé qui devrait voir le développement des smart cities et de nouvelles opportunités de faire des affaires.

Smart City, le business de demain
Nos villes sont chaque jour plus connectées. Par exemple sur Genève, 100 millions de connexions de smartphones à des antennes sont émises chaque jour, ce qui permet d’observer 400’000 trajets journaliers. Demain, tous les objets de notre quotidien pourront interagir avec leur environnement. Grâce au « Big Data », on pourra observer les flux des personnes et proposer des produits et services adaptés. Cette manière révolutionnaire de gérer l’offre et la demande s’avère prometteuse pour des domaines tels que l’urbanisation, le tourisme ou le commerce de détail.

Pour permettre aux entrepreneurs et aux spécialistes du marketing de mieux comprendre les opportunités liées aux villes intelligentes, Swiss Marketing Genève organise une conférence le jeudi 4 février à l’Hôtel Montbrillant.
A cette occasion, M. Raphael Rollier, Responsable du programme Smart City chez Swisscom traitera des apports de la ville intelligente à la collectivité. Il parlera de Smart Economy et des gains économiques possibles pour les entreprises, et abordera la question de la gestion de l’offre et la demande dans les villes intelligentes grâce aux traces numériques générées par nos smartphones. Il sera aussi question de l’acquisition d’informations-clés sans passer par des sondages ou études de marché. Raphael Rollier parlera enfin de l’exemple de Genève, l’une des premières villes à avoir un réseau dédié à l’internet des objets depuis cet automne, le Low Power Networks.
Au terme de cette chronique, je constate que l’année 2016 s’annonce d’ores et déjà très prometteuse et me réjouis de pouvoir partager mes impressions lors des prochaines chroniques. Bonne année innovante à toutes et à tous !

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.