Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

8 parutions par an

Tillate devient une plateforme de contenu

Le selfie a tué les galeries photos ! Qu’à cela ne tienne, Tillate se transforme pour devenir la nouvelle marque jeune de 20 minutes. De quoi toucher les 12-18 ans qui sont à la recherche d’une information différente.

 

Adulescente, constamment connectée, plus WhatApp et Tinder que Facebook, opportuniste, peu fidèle, lucide, la génération Z se démarque des Millenials (les Y). Pour 20 minutes, dont la fonction première est d’amener les jeunes à s’intéresser à l’information, il est vital de suivre les générations et de leur proposer un contenu qui puisse les intéresser. La refonte de l’application mobile et l’intégration de la marque lifestyle Friday dans le site de 20minutes.ch n’étaient que les prémisses d’un repositionnement du contenu. « Nous devons rester en contact avec les plus jeunes et leur proposer du contenu qui les intéresse », analyse Vincent Antonioli, responsable commercial 20 minutes.

Pour l’instant, il n’y a pas péril dans la demeure. Les données concernant les « Y » sont bonnes : pour cette cible, la pénétration de 20min.ch est de 24,6%, ce qui la place en tête de toutes les marques média. 75% consultent la marque 20 minutes via leur mobile et 25% sur leur portable. Seul bémol de la plateforme : Tillate, proposant des photos de soirées, qui est en perte de vitesse avec 11,5% de pénétration. « Tout n’est pas perdu, la marque est connue. Nous avons donc préféré la repositionner afin de proposer un contenu différent à destination des moins de 18 ans. »

« Je suis au max »
Tel est le slogan du nouveau tillate.com. Le design a également été adapté aux codes du moment afin de bien différencier cette nouvelle plateforme des marques 20 minutes et Friday. « On s’éloigne de l’univers hipster et des soirées. Les galeries photos sont définitivement abandonnées car obsolètes. L’information est traitée sous l’angle de la BuzzFeed : plus de storytelling, des contenus promotionnels mieux intégrés, avec un ton plus dynamique, piquant et créatif. « En résumé, nous allons parler à cette cible avec leurs mots. Ce qui nous amènera à aborder des thèmes que les autres médias n’osent pas aborder », promet ce responsable.

Une démarche incontournable pour 20 minutes et pour le groupe Tamedia qui doit impérativement segmenter ses titres sur des territoires différents. Le Matin, la Tribune de Genève, 24Heures pour les génération X et Y, 20 minutes pour la Y et 20 minutes Tillate pour la Z. « La vie est longue, c’est la jeunesse qui est courte », disait la journaliste Françoise Giroud ; rien n’est plus vrai. A tel point qu’il est difficile de situer avec précision la plus belle période de la vie. Un défi pour les marketeurs qui travaillent encore sur des cibles d’âges et non exclusivement sur des profils individuels. La génération Z est la dernière génération à être analysée en tant que groupe : en effet, les Alphas (nés au début de cette décennie) seront suivis individuellement et auront la chance (ou le malheur) de vivre à l’ère du marketing prédictif.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.