Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

3'303 fans Facebook

Réseaux sociaux: quelles sont les tendances ?

À chaque début d’année, on se livre au même exercice périlleux : dégager les grandes tendances pour les mois à venir. Dans le domaine des réseaux sociaux, les outils et leurs usages évoluent très vite. Il s’agit donc d’éviter le piège de la prédiction pour tenter plutôt de détecter les mouvements importants. Sans être exhaustive, la liste suivante vous en présente cinq.

 

1) Réseaux sociaux au travail
La séparation stricte entre réseaux sociaux populaires, Facebook et Twitter pour ne pas les nommer, et les outils de travail dits sérieux, devient de plus en plus floue. Le mouvement initié en 2015 avec Facebook at Work et l’explosion des messageries instantanées pro telles que Slack va s’amplifier en 2016.

De plus en plus de réseaux sociaux accessibles au grand nombre, partiellement gratuits, se positionnent désormais à la fois pour un usage personnel et un usage en groupe, notamment dans l’entreprise. Ils viendront bientôt rejoindre la boîte à outils de tout salarié, aux côtés de l’email et des logiciels de bureautique.

Par conséquent, les employés ambassadeurs sur les réseaux sociaux, une denrée plutôt rare jusqu’à présent, vont se multiplier.

2) Messagerie instantanée : retour vers le futur
Qui se souvient d’IRC et d’ICQ, les « chats » des premières heures du web ? Ils ne sont plus guère utilisés que par quelques fidèles. Cependant, la messagerie instantanée revient sur le devant de la scène et se globalise, grâce à WhatsApp notamment.

Facebook mise désormais plutôt sur Messenger et cherche à en faire l’outil de prédilection des internautes lorsqu’ils interagissent avec leurs marques préférées : achats en ligne, réservations de services, support client, tout devra passer par Messenger. On peut déjà y commander son chauffeur Uber. Il y a fort à parier que la réservation de restaurant ou de cinéma suivra, à l’instar de ce qui se fait déjà chez le concurrent WeChat.

Dans le domaine professionnel, Slack et HipChat cartonnent. Ces App n’ont plus rien à voir avec la messagerie instantanée de papa et intègrent désormais des fonctionnalités avancées destinées à l’entreprise : connecteurs avec une multitude de services tiers, partage de documents, indexation complète, synchronisation au répertoire de l’entreprise, etc.

Les développeurs s’en donnent déjà à cœur joie et le nombre de nouveaux connecteurs, services à valeur ajoutée et autres bots destinés à ces plateformes croît rapidement.

3) Facebook omniprésent, omniscient
Le conglomérat Facebook (1.54 milliards d’utilisateurs, et plus de 900 millions sur Instagram et WhatsApp) est bien parti pour durer quelques temps encore. La stratégie de « debranding » initiée en 2012 porte ses fruits, notamment en gardant la main sur ces utilisateurs qui pensent avoir émigré vers d’autres réseaux plus tendance et qui sont en fait restés sans le savoir.

Facebook aspire à devenir un outil indispensable pour toute personne sur la planète. D’ailleurs, Mark Zuckerberg n’hésite pas à comparer son réseau social à l’électricité, c’est-à-dire un bien nécessaire dont on ne saurait plus se passer. Facebook ne sera plus (seulement) le giron de nos amis et de nos marques préférées. Son fil d’actualités fera probablement de plus en plus de place aux contenus sélectionnés pour nous, selon notre profil et nos centres d’intérêts.

Les Instant Articles en feront un mass-média quotidien agrégeant les éditeurs phares dans le monde, accessibles en tout temps grâce au nouveau moteur de recherche Facebook FYI. Facebook Mentions en fera un vecteur de proximité vers nos personnalités préférées, Facebook M un assistant personnel automatisé et Messenger un point de contact privilégié pour consommer et interagir avec les marques. Tant et si bien que nous ne devrions plus quitter Facebook – ou plutôt l’inverse – du lever au coucher.

4) Plus de vidéos courtes et en direct s’il vous plaît
C’est certainement sur le terrain de la vidéo, très plébiscitée par les publics jeunes, que se joueront beaucoup de stratégies de communication en 2016. Cependant, la durée moyenne devrait diminuer et privilégier ainsi le grignotage.

L’an dernier, les App de live streaming telles que Meerkat, Periscope ou Facebook Mentions, ont lancé une nouvelle vague de productions vidéos courtes, relativement éphémères mais surtout en direct. Ainsi, la marque Audi, déjà active dans le domaine, a intégré Periscope dans sa stratégie marketing 2016. Elle ne devrait pas être la seule.

5) Généralisation des boutons d’action

Les grands réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest, ont tous intégrés des boutons Acheter à leurs offres publicitaires. Instagram a des projets dans le même sens. Snapchat et les autres s’y mettront bientôt. Nous ne sommes plus très loin du caddie permanent tel qu’on le connaît sur les sites e-commerce traditionnels.

Outre l’achat, on peut parier sur une multiplication globale des boutons d’action : boutons de sondage sur Twitter, boutons de réaction sur Facebook (destinés à remplacer le Like), boutons de prise de contact ou d’inscription, sont autant de nouveaux moyens permettant aux marketeurs de provoquer l’engagement.

Cet article mérite d'être lu

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.