L’étoile de mer et l’araignée

le 06.12.2012

En vrai classique de la littérature web, ce livre est un excellent point de départ pour intégrer les principes fondamentaux de la décentralisation. Véritable outil pour les entrepreneurs contemporains, il permet de revenir aux principes de base d’échange et de fonctionnement au sein des réseaux.

Aujourd’hui, un grand nombre d’organisations n’arrivent pas à tirer de véritables avantages de leurs activités liées aux nouvelles technologies. De même, de nouveaux comportements et usages leur restent difficilement accessibles. Se diriger vers de nouvelles formes de travail, de collaboration et de mobilité nécessite de remettre en question un lourd héritage de structures hiérarchiques séculaires fondées sur un commandement centralisé et pyramidal.

Il est toutefois difficile d’ignorer aujourd’hui le succès (parfois inquiétant) des opérations de certains trouble-fête, perturbant radicalement l’ordre établi. Qu’il s’agisse des hacktivistes du mouvement Anonymous, des différentes nouvelles factions d’Al Qaeda allant du Pakistan jusqu’au Mali, du réseau de transfert de fichier BitTorrent, ou simplement Internet lui-même, tous font appel à la force de la décentralisation.

Ce livre, écrit en 2006 par deux diplômés de Stanford, propose une vision claire, mais néanmoins amusante, des vertus de structures décentralisées. Une araignée et une étoile de mer pourraient, à priori, sembler similaires. Pourtant, elles sont fondamentalement différentes : décapitée, la première meurt alors que la seconde dispose d’un système nerveux décentralisé, capable de se régénérer à partir d’une jambe amputée.

On découvre ainsi qu’au XVIe siècle, bien qu’ayant provoqué l’effondrement des Aztèques et des Incas en décapitant leur royauté, les envahisseurs espagnols Cortés et Pissarro se sont heurtés à un problème de taille, qui mit fin à leurs ambitions dévastatrices d’expansion vers le nord du Mexique: les Apaches. Dès la fin du XVIIe siècle, bien que n’ayant pas édifié de gigantesques pyramides, ne possédant pas d’or et « primitifs » d’apparence, les Apaches allaient tenir l’Empire en échec, et cela pendant deux siècles. Leur secret? Leur organisation.

En gardant tout au long du livre comme référence les tribus Apaches, les auteurs développent plusieurs clés pour comparer les deux types de fonctionnement et décrypter les organisations décentralisées. Dressant non seulement trois différentes stratégies utilisées pour combattre un concurrent décentralisé, le livre apporte aussi de nombreuses pistes pour entrer dans une dynamique de collaboration, avec des exemples comme eBay, Napster, Toyota ou les Alcooliques Anonymes.

À l’heure où la nouvelle constitution de l’Islande s’écrit par « crowdsourcing », où la dimension la plus robuste de la culture en réseau, la collaboration, n’arrive pas à pénétrer une majorité d’entreprises, « L’étoile de mer et l’araignée » est une métaphore et une lecture essentielle. Elle permet d’amorcer une réflexion et d’accompagner le passage d’un management traditionnel basé sur le « command & control » vers des comportements collaboratifs, ouverts et distribués.

Pascal Wicht
agence Enigma

The Starfish and the Spider: The Unstoppable Power of Leaderless Organizations (L’étoile de mer et l’araignée, l’irrésistible puissance des organisations non-hiérarchiques)



retour aux titres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>