Publicitas a un nouveau CEO

PubliGroupe a nommé Alain D. Bandle au poste de responsable du secteur d’activité Media Sales et CEO de Publicitas au 1er mars 2013. Alain D. Bandle est au bénéfice d’une expérience internationale dans le domaine du management de haut niveau et du redressement de plusieurs sociétés dans le domaine de la technologie. Il succède à Beat Roeschlin (58 ans) qui, après avoir occupé la fonction de CEO pendant trois ans, se consacrera désormais à la mise sur pied et au développement du secteur Out-of-Home (OOH).

Des projets IT nombreux et importants pour Publicitas
La société traditionnelle Publicitas est en train de passer d’un statut d’acteur principalement actif dans le print, très axé sur la vente et organisé de manière décentralisée, à un statut de prestataire de services et de propositions d’externalisation caractérisés par un haut degré de digitalisation pour l’industrie des médias. Publicitas investit actuellement dans une nouvelle infrastructure de processus IT et une nouvelle palette d’outils; d’ici 2014, les commandes pour les divers types de médias, en Suisse comme à l’étranger, seront exécutées par le biais d’une nouvelle solution software hautement flexible, véritable colonne vertébrale de la numérisation End-to-End. Dans ce cadre, la technologie sous-jacente du « cloud » représente un facteur-clé pour la réduction des coûts de mise à disposition et d’exploitation ainsi que pour l’implémentation d’adaptations liées aux exigences des activités opérationnelles.

Publicitas prévoit de poursuivre à l’avenir la diversification de son portefeuille de produits. Le domaine Out-of-Home, déjà commercialisé à l’heure actuelle dans différentes régions de Suisse sur la base d’accords de partenariats avec des tiers, se verra renforcé, en Suisse comme à l’étranger, notamment en Inde où Publicitas joue sur ce marché un rôle important.

Publicitas est en pleine mutation et se trouve confrontée depuis quelques années à des chiffres rouges. Ainsi, en 2012 également, Publicitas clôturera l’année avec un résultat opérationnel négatif. A l’occasion de l’Investors’ Day de début décembre 2012, PubliGroupe avait pronostiqué une perte opérationnelle de CHF 22 millions pour Publicitas. Cette perte s’avérera finalement moins élevée, ceci grâce aux effets rapides des mesures de restructuration déjà exécutées ainsi qu’au retour d’anciens clients dans les dernières semaines de l’année écoulée.



retour aux titres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>