Position de Publicité Suisse suite à l’interdiction de l’anglais dans les pubs à Neuchâtel

Le canton de Neuchâtel a pris la décision d’interdire l’utilisation de mots appartenant à la langue anglaise dans la publicité commerciale sur son territoire, en particulier l’utilisation du vocable « sale ».

Cette interdiction, projetée dans la future loi neuchâteloise du commerce, relève d’un combat d’arrière-garde dans une société largement ouverte sur l’extérieur et dont les échanges commerciaux sont globalisés.

Pour des raisons d’économie d’échelle, certaines campagnes sur les médias imprimés (magazines, affichage) ou électroniques (TV, internet) font appel à des mots anglophones simples, dont l’usage est entré dans les habitudes de la population de nombreux pays. Qui oserait aujourd’hui interdire le mot « week-end » pour indiquer le samedi et le dimanche de repos ?

Compte tenu de ce qui précède, cette interdiction est à la fois inutile, s’agissant de l’évolution de la société, et contre-productive pour l’industrie publicitaire. Indirectement, le canton de Neuchâtel pourrait se voir privé de plusieurs de plusieurs campagnes d’affichage, le volume d’affiches et du marché ne justifiant pas une impression séparée.

La défense de la culture et de la langue française passe, de notre point de vue, plus par un soutien aux productions culturelles dans notre langue.



retour aux titres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>