Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

3'632 followers Twitter

image_gva

Malgré des baisses de prix en 2015, Genève et Zurich restent attractives pour le marché de l’hyper-luxe

Le spécialiste de l’immobilier de luxe Naef Prestige | Knight Frank a organisé pour la 6ème année consécutive sa conférence sur l’étude de référence « The Wealth Report » publiée par son partenaire Knight Frank, no 1 de l’immobilier de prestige au monde. Pour mesurer l’évolution du marché de l’immobilier de prestige, Knight Frank a développé son indice PIRI (Prime International Residential Indey)1 qui mesure la variation des prix d’une année à l’autre pour les 100 sites les plus prestigieux au monde. Huit localités suisses figurent à nouveau dans cette édition 2016.

Les grandes villes que sont Zurich, Lausanne et Genève côtoient ainsi les stations de Gstaad, Villars-sur-Ollon, Verbier, St Moritz et Crans-Montana. Ces huit localités suisses ont vécu des situations très contrastées : deux ont enregistré une hausse et les six autres un recul des prix de l’immobilier de luxe. Zurich se hisse de 62 places pour se classer en 32e position avec une hausse de 3%. Quant à Lausanne, elle occupe la 75e place contre la 87e l’année dernière, enregistrant toutefois une baisse des prix de -2%. Genève, qui obtenait précédemment la 44e place, a reculé à la 92e en 2015, avec une baisse des prix de 3,7%. Bien qu’elle ait diminué par rapport à 2015, la baisse des prix la plus marquée est enregistrée à Crans-Montana qui occupe la 97e place avec une variation de -6%.

Au niveau mondial, le marché qui enregistre la croissance la plus forte est la ville de Vancouver (+24,5%), suivie de Sydney (14,8%). Shanghai monte de 58 places par rapport à 2015 et occupe la 3e place avec une hausse des prix de 14,1 %.

Genève remplace Zurich dans le top 10 des villes les plus importantes
L’étude « The Wealth Report » évoque également les villes importantes aux yeux des UHNWIs2- personnes dotées d’une fortune nette disponible supérieure à 30 Mio USD. En 2015, Genève détrône Zurich et se place à la 10e position. Ce classement se fonde sur des indicateurs liés à chaque ville, relatifs à l’activité économique, au pouvoir politique, à la qualité de la vie et au niveau des écoles sur place.
Londres reste au sommet des villes mondiales selon ce classement, défiée respectivement par Singapour et Shanghai et leur rapide croissance prévue dans la prochaine décennie. Selon l’étude, Shanghai devrait même devancer Hong Kong.

Genève dans le top 20 des villes les plus chères
En 2015, Genève est en cinquième position (6e en 2014) des villes les plus chères en termes d’immobilier de luxe. Selon le rapport PIRI de Knight Frank3, pour 1 mio USD, il est possible d’acquérir 40m2 (contre 39m2 l’année précédente). Monaco reste en haut du podium : 1mio USD permet d’y acquérir seulement 17m2, contre 22m2 à Londres ou 57m2 à Paris

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.