Le SMS Marketing n’est pas mort !

le 15.02.2013

Le SMS a 20 ans, et il coexiste désormais avec les applications de messagerie IP tel que WhatsApp ou les services de notifications Push. Annoncé comme mort par certains prédicateurs, le SMS Marketing, ou communication Business-to-consumer par SMS, est loin d’être obsolète. Cependant, ce canal doit être utilisé en respectant certaines règles pour augmenter l’engagement entre les entreprises et les consommateurs et ne pas devenir intrusif.

Les consommateurs entre 14 et 18 ans envoient en moyenne 60 SMS par jour, ce qui fait de ce canal le roi de la communication de personne à personne… pas mal pour un ancêtre. La force du SMS, c’est qu’il fonctionne sur plus de 6 milliards de mobiles et présente un taux de disponibilité de quasi 100%. Lorsque l’on compare le SMS avec l’e-mail, on reçoit en moyenne 221 SMS par mois quand 1’170 e-mails arrivent sur notre boite mensuellement ; 98% des SMS sont ouverts quand le taux d’ouverture moyen des emails est de 23.6%. Quand on met un url dans son SMS, le taux de click moyen est de 10.3% comparé au 4% pour l’email. (Attention, un url dans un SMS doit envoyer vers un site compatible pour mobile pour être efficace)

Le SMS Marketing a 2 objectifs principaux, il peut être « Serviciel/Informatif», c’est-à-dire entrer dans le cadre d’une relation-client existante, par exemple confirmer un paiement ou rappeler un rendez-vous. Le SMS Marketing peut être aussi purement publicitaire, mais dans les 2 cas, le marketeur devra toujours respecter les lois en vigueur dans son pays, souvent en relation avec le fait de cibler une base Opt-in, c’est-à-dire envoyer un SMS uniquement à des personnes ayant donné leur accord.
Avant le lancement d’une campagne SMS, il faut avant tout évaluer la perception du SMS chez le consommateur, à savoir si il sera perçu comme intrusif ou non. Les variables principales sont les suivantes : La source du message (L’utilisateur me connait-il ?), Une base de données qualifiée et Opt-in, mais aussi le Contexte de réception du message. En effet, la communication sur mobile est, plus que pour tout autre média, axée sur l’instantanéité : la promesse du SMS doit être rapidement applicable, car 90% des SMS sont lus dans les 3 minutes qui suivent leur réception.

Le SMS étant un canal hyper personnel, la publicité par ce biais ne conviendra pas à toutes les marques. LE SMS peut être un moyen d’engagement du consommateur très puissant mais aussi très pervers. La publicité par SMS, plus que tout autre canal, sera intimement liée au niveau d’implication et aux nombres d’interactions qu’a le consommateur avec la marque. La publicité par SMS sera d’autant mieux perçue si le récepteur se sent partie prenante d’une communauté ; ainsi, une cliente régulière d’une boutique de vêtements de luxe sera plutôt ravie de recevoir de l’information promotionnelle par SMS, alors qu’elle le sera sûrement moins si le message vient d’une enseigne internationale de prêt-à-porter grand public.

Marc Lamarche
CEO Asimove
Plus d’infos : http://bit.ly/asimove-sms

Le SMS Marketing n’est pas mort !, 5.0 out of 5 based on 1 rating


retour aux titres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>