Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

237 agences enregistrées au Travelling

url

La thématique religieuse aura toujours sa place à la RTS

L’annonce des mesures d’économie qui touchent, parmi d’autres domaines, les émissions religieuses de la RTS a suscité de l’émotion et de l’inquiétude. Ces craintes sont relayées par la pétition « Soutenons RTSreligion ». Tout en maintenant les mesures d’économie indispensables à son équilibre budgétaire, la RTS confirme sa volonté de conserver des magazines qui traitent les questions religieuses. Pour cela, elle a proposé le 30 novembre dernier à ses partenaires Médias-pro et Cath-info de réfléchir à une nouvelle offre de programme.

A l’occasion de la conférence de presse organisée aujourd’hui par les institutions religieuses protestantes et catholiques « Média-pro » et « Cath-info », la RTS rappelle, à nouveau, qu’elle n’a pas l’intention de renoncer aux thématiques religieuses sur ses antennes. Elle doit néanmoins redéfinir leur traitement en fonction du budget attribué à ce domaine, dans le contexte budgétaire sensiblement dégradé qui touche la SSR et la RTS.

Le 1er janvier, la RTS voit son budget annuel réduit de plus de dix millions de francs (dont 70 postes de travail supprimés), essentiellement en raison d’une décision du Tribunal fédéral de supprimer la TVA sur la redevance. Cette situation a des répercussions directes sur les prestations de programmes et sur les emplois. Comme près de 90% des charges de la RTS sont liées, d’une manière ou d’une autre, à son offre programmatique, la RTS doit diminuer les prestations dans différents domaines. Plusieurs matières sont concernées. Les coupes, comprises entre un et deux millions de francs chacune, touchent entre autres, la musique, les émissions jeunesse, la production de fiction, l’acquisition de films et séries ainsi qu’une partie des émissions de divertissement. D’autres secteurs techniques et administratifs de l’entreprise sont également touchés par des économies.

Dès janvier 2017, la part RTS dans le budget des émissions religieuses sera ramenée à CHF 1,6 million par année. Ce budget doit permettre de continuer de capter des offices (messes et cultes) et de traiter le fait religieux à travers des magazines, sous une forme adaptée aux différents médias. Il convient pour cela de redéfinir une stratégie de programme et de production dans ce nouveau contexte. La RTS a donc proposé à ses partenaires, le 30 novembre dernier, de constituer un groupe de travail mixte. Dans tous les cas, l’offre de programme 2017, dans ce domaine comme dans les autres, sera définie à fin juin 2016.
Par ailleurs, et en plus de ce budget spécifique, la RTS continuera à traiter régulièrement de thématiques liées au fait religieux, dans ses différents rendez-vous d’actualité, dans ses magazines et ses documentaires.

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.