Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le MAGAZINE EN CHIFFRES

400 pages par an

Grand Interview : Markus et Daniel Freitag

Journée de presse au Mudac. Les deux frères Freitag (il est pourtant rare de les voir ensemble) sont à Lausanne avec les jumeaux Riklin, Frank et Patrik, deux artistes qui ont également contribué à la mise sur pied de cette exposition exceptionnelle en faisant entrer au musée la marque Freitag, à l’occasion de son 20e anniversaire. Mais il n’était pas question d’en faire une rétrospective ! Ce travail à huit mains a donné lieu à une expérience originale : les clients de la marque ont été sollicités pour réinventer la marque à leur tour. Décousus et transformés à nouveau en bâche de camion, de vieux sacs Freitag ont ainsi retrouvé une nouvelle jeunesse sous la forme de cinq sacoches exposées au musée. L’occasion de réfléchir au concept de marque et d’aboutir à l’élaboration d’un manifeste sur la consommation à l’ère numérique.

 

Ooops!
Cet article est réservé
aux abonnés.

Cet article sera débloqué dans

Daniel Freitag,  peut-on considérer Freitag comme une marque commerciale ?
Absolument. Toutefois, être une marque ne saurait se limiter à accrocher un logo sur nos produits. Dès le départ, nous avons voulu que notre démarche commerciale ait un sens et qu’elle se cale sur nos valeurs et notre respect pour l’écologie.
Que vous a apporté l’expérience du Mudac ?
Lorsqu’on nous a proposé cette possibilité pour marquer les 20 ans