Le B2B du marketing, de la communication et des médias

le ONLINE EN CHIFFRES

3'300 followers Twitter

Capture d'écran 2016-01-29 15.06.39

BH Médias arrête momentanément la publication de Babybook

La société BH Médias lance une réflexion stratégique concernant l’évolution du positionnement de sa marque Babybook dans les domaines du numérique et de l’événementiel.

La marque Babybook consacrée aux familles suisses se décline en presse avec le magazine Babybook Kidsfashion, en numérique avec le site babybook.ch et en événementiel avec le casting enfants Babybook.

L’objectif de cette démarche vise à prendre davantage en compte les fortes mutations observées sur ce marché, de s’adapter aux nouveaux comportements des internautes et de renforcer la gamme de solutions de communication publicitaire mise à disposition des marques qui ciblent la population des parents avec enfants jusqu’à 12 ans.

Il est prévu par ailleurs que cette réflexion s’inscrive dans le cadre des projets de développement du Groupe ESHMédias dans le domaine de l’événementiel.

Compte tenu de ce processus de réflexion, la société BH Médias a décidé de suspendre temporairement ses activités dans leurs formes actuelles, à partir du mois d’avril prochain (après l’organisation du voyage à Marrakech pour les dix vainqueurs de l’édition 2015-2016), afin d’être en mesure de se redéployer, dans une configuration renouvelée et à forte dimension communautaire.

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d’une * sont obligatoires.

2 commentaires
  • Bruno

    Et toute l’équipe licenciée , 6 personnes…. quel dommage, une si beau projet qui s’arrête …. Depuis que le fondateur est partit , plus rien à été pareil, c’est triste …..

  • Isabelle

    Impossible de laisser Bruno dire de pareilles âneries. Pour avoir connu le fonctionnement du magazine de l’intérieur, je n’ai jamais vu un tel mépris des collaborateurs, une telle arrogance et une telle pression professionnelle. Entre la mine et Babybook, la mine est largement préférable. Oui les collaborateurs étaient formidables mais en aucun cas leur fondateur qui ne faisait aucun cas de la personne humaine.